Marine Marchande
Maersk : Activité solide au premier trimestre

Actualité

Maersk : Activité solide au premier trimestre

Marine Marchande

Le groupe danois A.P. Moller-Maersk a réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de 14 milliards de dollars (-2% par rapport aux trois premiers mois de 2012) et un résultat net de 790 millions de dollars (-33%). Concernant le transport maritime, la compagnie Maersk Line, leader mondial sur le marché du conteneur, a redressé la barre, en générant 204 millions de dollars de profits, contre une perte de 599 millions au premier trimestre 2012. Cela, alors que le chiffre d’affaires est resté stable, à 6.3 milliards de dollars. L’amélioration tient à la réduction des coûts au sein de l’armement, la hausse des taux de fret (+4.7% en moyenne par rapport au T1 2012), qui a partiellement compensé la baisse des volumes transportés (-4%). Maersk Line, qui a accru la capacité de sa flotte de 4.2% en un an, constate par ailleurs que le coût d’un conteneur de 40 pieds a, entretemps, baissé de 7.1% grâce à l’optimisation des navires.

 

Concernant l’exploitation des terminaux portuaires, APM Terminals a généré au premier trimestre un bénéfice de 166 millions de dollars, en baisse par rapport au T1 2012 (226 millions de dollars), qui comprenait toutefois l’intégration de cessions d’actifs pour un montant de 73 millions de dollars. L’activité d’APM Terminals de janvier à mars a été soutenue sur différents marchés, permettant de compenser les difficultés rencontrées en Amérique du nord et en Europe de l’Ouest. Au final, le groupe a manutentionné sur les terminaux qu’il exploite autant de conteneurs par rapport au T1 2012, alors que le marché mondial, sur ce secteur, marquait dans le même temps une croissance de 3%.

 

Maersk Oil, de son côté, a vu son résultat net fondre, passant de 1.3 milliard de dollars au T1 2012 à seulement 346 millions de dollars au T1 2013. Ceci est la conséquence de la baisse du prix moyen du pétrole entre les deux périodes (de 119 à 112 dollars le baril), mais aussi à la baisse de la production (239.000 barils par jour contre 254.000 barils par jour), essentiellement due à la réduction des parts de Maersk Oil au Danemark, qui n’a été que partiellement compensée par la hausse de la production au Qatar, au Royaume-Uni et en Algérie. On notera également que le premier trimestre 2012 avait bénéficié de la résolution d’un conflit fiscal en Algérie au bénéfice de Maersk Oil, qui en avait retiré 899 millions de dollars, ainsi que la vente d’actifs pour 92 millions de dollars.

 

Enfin, les voyants sont au vert pour Maersk Drilling. La division du groupe en charge des activités de forage a généré au premier trimestre un profit de 146 millions de dollars, en hausse par rappirt au T1 2012 (123 millions de dollars). L’ensemble des unités (plateformes jack-up, barges, semi-submersibles) en propriété ou managées étaient sous contrat au premier trimestre.

Maersk | Actualité du groupe maritime danois