Marine Marchande
Maersk introduit le blockchain dans sa logistique

Actualité

Maersk introduit le blockchain dans sa logistique

Marine Marchande

C'était une des évolutions les plus prévisibles en matière de digitalisation du transport maritime. Le groupe danois Maersk vient d'annoncer la signature d'une alliance avec IBM pour la mise en place et l'utilisation de la chaîne de blocs (blockchain) dans la gestion de sa logistique maritime. Pour mémoire, la blockchain est une gigantesque base de données sécurisée, partagée par tous les utilisateurs qui y ont intérêts, sans intermédiaire. Chacun peut vérifier en temps réel ce qu'il s'y trouve. Toutes les données et historiques y sont répertoriés mais ils ne peuvent être modifiés, ce qui rend le système infalsifiable. 

L'idée de Maersk est donc d'introduire cette technologie qui permettra la numérisation de l'ensemble de la chaîne logistique de ses conteneurs. Tous les acteurs y participant (chargeurs, transitaires, douanes, ports, manutentionnaires...) y accéderont. Ce qui permettra le suivi transparent et en temps réel des millions de boîtes du groupe. 

La solution sera bâtie sur la plateforme open source Hyperledger Fabric de Linux et sera hébergée sur le cloud d'IBM. Elle sera disponible dès cette année.

 

 

Maersk | Actualité du groupe maritime danois