Marine Marchande
Maersk à la tête du terminal à conteneurs de Dunkerque

Actualité

Maersk à la tête du terminal à conteneurs de Dunkerque

Marine Marchande

Après deux ans de recherches d’un nouveau partenaire, le conseil d’administration du Port Autonome de Dunkerque (PAD) a décidé de confier la direction du terminal à conteneurs NFTI-ou à une filiale du groupe danois AP Moller-Mersk, la société APM Terminal. Deux autres candidats étaient en lice, dont le Français CMA-CGM, tout nouveau n° 3 mondial du transport maritime. Rien n’est toutefois perdu pour le groupe de Jacques Saadé puisque, selon le PAD : « Cette décision laisse ouverte l’arrivée possible de nouveaux partenaires dans la finalisation du tour de table ».
Troisième manutentionnaire mondial avec plus de 22 millions de conteneurs traités dans une quarantaine de terminaux, APM Terminals évolue au sein d'un groupe qui a déjà beaucoup investi à Dunkerque. Pour les conteneurs, on retiendra l’ouverture des services réguliers de Maersk Sealand desservant l’Extrême Orient (AE 7) et l’Amérique du Sud (TA 3). Dans le domaine roulier, le groupe s’est développé avec NorfolkLine, sur la liaison Dunkerque - Douvres. Enfin, l'armement est présent sur le pôle Dunkerque Logistique International avec les implantations de Maersk Logistics et très récemment de Daily Fresh Logistics (*). Selon le Port Autonome, « APM Terminals dispose du savoir-faire et de la capacité financière pour permettre au terminal NFTI-ou de poursuivre son développement et de devenir un acteur majeur sur le range Nord Europe ».

Changement de main et plan d’investissement

Chargée de l’exploitation du terminal, NFTI-ou a été créée en 2001 par le groupe IFB-nv (filiale des chemins de fer belges) et le PAD. Les partenaires détenaient respectivement 60 % et 40 % du capital. En 2003, IFB, confrontée à des difficultés financières, décidait de se désengager de la manutention portuaire et cédait la moitié de ses parts à l’établissement public dunkerquois. Propriétaire de 70 % du capital, ce dernier s’est immédiatement mis à chercher un partenaire qui fut très long à trouver. Il faut dire qu’il y a deux ans, la situation du terminal n’était pas florissante avec un trafic annuel limité à 140.000 EVP (équivalent vingt pieds). Depuis, NFTI-ou connaît une belle progression avec 200.000 boites l’année dernière et sans doute 220.000 cette année. Avec l’arrivée de la filiale d’AP Moller-Maersk, la direction du Port Autonome espère atteindre 500.000 EVP par an d’ici 2010. La finalisation du projet devrait intervenir d’ici la fin du mois de décembre. Le terminal emploie 130 personnes dont 110 dockers. Un plan d’investissement de 20 millions d’euros est programmé. Il comprendra la refonte des équipements de manutention à terre, l’informatisation des services et la construction de deux grands portiques adaptés aux porte-conteneurs géants, à l’image du Cornelius Maersk, en photo ci-contre à Singapour.

(*) Voir, ci dessous l'article du 28 juillet.

Maersk | Actualité de la compagnie de transport maritime Port de Dunkerque | Toute l'actualité de la capitainerie