Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

Maersk présente une surtaxe carburant en vue de 2020

Marine Marchande

Il y a peu, Maersk annonçait que la mise en conformité de sa flotte vis-à-vis des nouvelles réglementations de l’OMI pour 2020 lui procurerait un surcoût de deux milliards de dollars. Le groupe dépense actuellement 3.37 milliards de dollars pour son approvisionnement en pétrole. De fait, la compagnie prévoit de répercuter cette hausse sur ses tarifs via une nouvelle surtaxe, un facteur d’ajustement de soute.

Il existe déjà aujourd’hui un tel mécanisme, le Standard Bunker adjustment Factor (SBF). Ce dernier va être remplacé en 2020 par le Bunker Adjustment Factor (BAF). Le nouvel outil prendra en compte deux éléments clés : le prix moyen du carburant vendu dans différents grands ports mondiaux de ravitaillement et un facteur commercial qui reflète la consommation moyenne sur une ligne donnée en prenant en compte des variables comme le temps de transit, le rendement énergétique et d’éventuels déséquilibres commerciaux. Concrètement, le prix de base du carburant sera multiplié par le facteur commercial.

Maersk souhaite habituer ses clients à ce nouveau système de tarification qui est annexe au taux de fret (freight rate). Ainsi, le BAF sera introduit à partir du 1er janvier 2019, prenant en compte du carburant standard. Il passera ensuite sur des pétroles avec une faible quantité de soufre à partir du premier trimestre 2020.

Pour mémoire, la norme pour 2020 prévoit l’abaissement des émissions d'oxydes de soufre (SOx) venant de la propulsion des navires. Il est prévu qu’en 2020 la teneur maximale de SOx rejetée soit de 0.5% et même 0.1% dans les zones dites SECA (Sulfur Emission Control Area) que l’on trouve déjà en Manche, mer du Nord et Baltique. La norme actuelle est de 3.5% en dehors des zones SECA.

Divers marine marchande