Construction Navale
Man équipe un navire de recherche au Groenland avec un système hybride

Actualité

Man équipe un navire de recherche au Groenland avec un système hybride

Construction Navale

Le motoriste allemand MAN s’est vu commander un ensemble complet de propulsion par le chantier naval Astilleros Balenciaga, en Espagne, dans le cadre de la construction d'un navire de recherche pour le Greenland Institute of Natural Resources. Ce navire de 61 mètres conçu par la société norvégienne Skipsteknisk sera équipé des moteurs MAN 27/38 et 175D, d’une hélice MAN Alpha à 5 pales et d’un système HyProp.

Le système HyProp peut être utilisé dans les mode PTO et PTH ( PTO, Power Take Out : le générateur fournit l'électricité du bord; PTH, Power Take Home : l'électricité sert à entraîner la propulsion principale). Il combine un moteur diesel avec un alternateur couplé à un convertisseur.

 

(© MAN ENERGY SOLUTIONS)

(© MAN ENERGY SOLUTIONS)

 

L’ensemble vise notamment à minimiser le bruit. Le moteur 175D aura un montage permettant d’avoir la notation SILENT F délivrée par la société de classification norvégienne DNV-GL. La notation « Silent » « fournit aux propriétaires de navires acoustiquement sensibles des critères concis et réalistes en matière d’émission de bruit sous-marin. Cela permet également aux propriétaires soucieux de l'environnement de démontrer une faible empreinte écologique », explique DNV-GL.

La livraison de l’ensemble complet de propulsion est prévu pour le premier trimestre 2020. Le navire, devrait entrer en service à partir du printemps 2021. Il remplacera le Paamiut, ancien navire de recherche de l’Institut. Le nouveau navire, équipé d'installations de recherche et pouvant embarquer 32 personnes, est destiné à collecter les informations scientifiques nécessaires pour l’exploitation des ressources vivantes à proximité du Groenland.