Divers
Manche et mer du Nord : 971 opérations de sauvetage en 2009

Actualité

Manche et mer du Nord : 971 opérations de sauvetage en 2009

Divers

Coordonnées par les Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Jobourg et Gris Nez, 917 opérations de sauvetage ont été conduites par les autorités françaises en Manche et mer du Nord l'an dernier. Cela représente une baisse de 2% par rapport à 2008, note la préfecture maritime. Sur l'ensemble de l'année 2009, 163 opérations ont donné lieu à une assistance médicale, dont 17 avec projection d'une équipe médicalisée. 31 morts ou disparus sont à déplorer, 22 étant associés à la pratique des loisirs nautiques (contre 37 en 2008).
Les opérations de sauvetage concernant les activités de plaisance restent les plus nombreuses (390 contre 381), suivies par celles liées à la pêche (192 contre 161). Viennent ensuite les assistances aux navires de commerce (115 contre 74) puis les loisirs nautiques (96 contre 106). L'ensemble des opérations a concerné 2078 personnes (contre 2081 en 2008). On notera que les fausses alertes demeurent très nombreuses et ont entrainé le déclenchement, l'an passé, de 110 interventions (109 en 2008).
Pour mener à bien les interventions, la préfecture maritime s'appuie sur les moyens de la Marine nationale, de la Gendarmetie maritime, des Affaires maritimes, de la Douane, de la Sécurité civile et, bien entendu, sur les stations de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM). Les SAMU ont également un rôle important lors du déploiement d'équipes médicales.

Hélicoptère Dauphin (© : MARINE NATIONALE)
Hélicoptère Dauphin (© : MARINE NATIONALE)

Baisse du trafic commercial

Concernant le trafic maritime, la baisse liée à la crise est perceptible. 108.568 navires ont été comptabilisés l'an passé par les CROSS, contre 126.478 en 2008. Surveillée par le CROSS Gris Nez, la voie montante du dispositif de séparation du trafic (DST) du Pas-de-Calais a été empruntée quotidiennement, en moyenne, par 114 navires (43.700 sur l'année). 201 millions de tonnes de marchandises dangereuses ont transité par ce secteur et 21 infractions aux règles de navigation ont fait l'objet de constatation et de poursuites (essentiellement sur des unités de plaisance et de pêche).
Concernant le DST des Casquets, le CROSS Jobourg a identifié 66.887 navires assujettis au compte-rendu obligatoire, soit en moyenne 183 navires par jour (72.778 sur l'ensemble de 2009). Ce trafic comptait 357 millions de tonnes de marchandises dangereuses. 14 infractions à l'encontre des navires ont été relevées. Neuf ont concerné des manquements à l'obligation de compte-rendu et 5 ont sanctionné le non-respect des règles de navigation.
En 2009, 128 navires ont signalé aux CROSS une avarie ou un événement restreignant leur capacité de navigation. « Les situations d'avarie restent globalement de courte durée, les navires réussissant à réparer par leur propre moyen. Néanmoins, le préfet maritime a notifié 5 mises en demeure et, à 4 reprises, une équipe d'évaluation à été envoyée à bord des navires. Enfin, 3 remorquages d'urgence ont été effectués », précise la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.
Enfin, l'an dernier, 33 détections de pollutions en mer ou sur le littoral ont été signalées aux CROSS.

Le CROSS Gris Nez (© : MARINE NATIONALE)
Le CROSS Gris Nez (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale