Marine Marchande
Manche : Exercice majeur d'évacuation sur le ferry Seven Sisters

Actualité

Manche : Exercice majeur d'évacuation sur le ferry Seven Sisters

Marine Marchande

Le Seven Sisters, de LD Transmanche Ferries, est au centre, aujourd'hui, de Manchex 2008. Cet exercice vise à mettre en oeuvre la planification des procédures d'urgence et d'intervention en cas d'incendie et d'abandon d'un ferry. Le scénario verra le Seven Sisters, en transit entre Dieppe et Newhaven, simuler un feu dans le compartiment machines et, face à une voie d'eau importante, le commandant décidera l'abandon du navire. Coordonné par le CROSS Gris Nez, le plan de secours à naufragés fera intervenir d'importants moyens. Le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage Abeille Liberté sera notamment mobilisé, testant à cette occasion ses capacités d'accueil de naufragés. Quelques 50 élèves de l'Hydro du Havre joueront les passagers évacués, la capacité d'accueil maximale du RIAS étant de 300 personnes. L'Abeille Liberté servira également de poste médical avancé pour les évacuations par hélicoptères, des personnels du SAMU 76B (Le Havre) et du SMUR (Dieppe) étant à bord. Toujours depuis le remorqueur, un officier et un officier marinier assureront, quant à eux, la coordination des moyens aériens pour que ceux-ci évoluent en parfaite sécurité.

L'Abeille Liberté (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
L'Abeille Liberté (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Dans ce genre de cas, l'assistance à un navire en difficulté en haute mer nécessite en effet de nombreuses rotations d'appareils. Les hélicoptères Dauphin de la marine, basés au Touquet et Maupertus, seront déployés, de même que l'EC 145 de la Sécurité civile et l'EC 135 des Douanes du Havre. En fonction de l'évolution de la situation, le préfet maritime pourra décider d'activer le plan de coopération franco-britannique Manche Plan, qui prévoit l'envoi de moyens anglais. Le renfort d'hélicoptères britanniques peut par exemple être requis par le CROSS.

Hélitreuillage depuis un hélicoptère britannique (© : MARINE NATIONALE)
Hélitreuillage depuis un hélicoptère britannique (© : MARINE NATIONALE)

On notera que les hélicoptères n'assurent pas que les fonctions d'évacuation de blessés. Dès le début des opérations, ils servent à transporter sur le navire en perdition une équipe d'évaluation et des marins-pompiers chargés de mesurer et de lutter contre le sinistre.
Manchex est également l'occasion de tester la coordination entre les autorités terrestres et maritimes, le préfet terrestre prenant la responsabilité des opérations à l'entrée des ports et sur les terrains d'aviation. Il aura, ainsi, la charge des passagers évacués vers Dieppe (Abeille Liberté) et pris en charge par le dispositif du SDIS et du SAMU 76. Il en sera de même pour les hélicoptères atterrissant sur l'aérodrome de la ville. Durant toute l'opération, une équipe jouera, depuis le CROSS Gris Nez, le rôle d'interface pour s'assurer que les informations circulent bien entre les autorités maritimes et terrestres.
Outre les moyens déjà évoqués, Manchex fera intervenir une équipe des marins pompiers de Cherbourg, le Centre de sécurité des navires de Dieppe, le patrouilleur Thémis, des Affaires maritimes, ainsi que la vedette Isère, de la Gendarmerie maritime.

Le patrouilleur Themis des Affaires maritime (© : MARINE NATIONALE)
Le patrouilleur Themis des Affaires maritime (© : MARINE NATIONALE)

Transmanche Ferries Sauvetage et services maritimes