Marine Marchande
Manche : L'épave du cargo Ice Prince ne présente plus de danger pour la navigation

Actualité

Manche : L'épave du cargo Ice Prince ne présente plus de danger pour la navigation

Marine Marchande

Le cargo grec Ice Prince, qui a coulé le 15 janvier à mi-chemin entre Cherbourg et Portland, ne présente plus de danger pour la navigation. Les investigations menées avec le sonar multifaisceaux du navire irlandais Granuaile ont montré que la hauteur d'eau au dessus de l'épave, soit 34 mètres, était suffisante pour éviter une collision avec d'autres bateaux. Si la zone d'exclusion de 1000 mètres a été levée, la zone du naufrage reste sous surveillance aérienne et satellitaire. Les risques de pollution semblent également, pour le moment, écartés. Aucune irisation n'a été détectée en surface mais un plan de récupération des hydrocarbures est en préparation. « La société qui sera mandatée par l'armateur du cargo pour accomplir les opérations de récupération des hydrocarbures enfermés dans l'épave devra présenter pour approbation et dans les meilleurs délais son plan d'intervention à l'autorité maritime britannique. Toutefois, aucune action ne sera engagée avant l'amélioration des conditions météorologiques et le début du printemps », explique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Lorsqu'il a coulé, l'Ice Prince embarquait, dans ses soutes, 423 tonnes de fuel lourd et 120 tonnes de gasoil. Maintenue depuis le naufrage, l'alerte du bâtiment d'assistance, de soutien et de dépollution Argonaute, basé à Brest, a été levée hier.
Concernant la cargaison, composée de plus de 5200 tonnes de bois de charpente, dont 1200 tonnes étaient entreposés en pontée, les courants ont fait dériver les planches vers le sud de l'Angleterre. Des centaines de tonnes de bois se sont échouées, en début de semaines, sur les plages du Sussex.

Accidents, pollutions