Pêche
Manche : Trois pêcheurs hélitreuillés, leur bateau échoué

Fil info

Manche : Trois pêcheurs hélitreuillés, leur bateau échoué

Pêche

Mardi 25 février 2020 à 21h34, l’équipage du navire de pêche Cap Lizard alerte le sémaphore de la Marine nationale à Carteret par VHF canal 16, indiquant être en avarie moteur. Le navire et ses 3 membres d’équipage se situe alors à 1000 m à l'ouest du Cap de Carteret (50) et dérive vers le nord.

Deux navires de pêche ont tenté de lui passer une remorque pour le ramener au port de Carteret mais les conditions de mer difficiles (mer forte avec déferlantes, vent d'ouest pour 30 nœuds avec rafales à 45 nœuds) ont empêché les tentatives d'aboutir.

En parallèle, le sémaphore relaie l’information au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg qui diffuse alors un message MAYDAY RELAY et engage immédiatement :

- l'hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale stationné à Maupertus ;

- la vedette Président Henri Varin de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Dielette ; 

- le canot tous temps Mona Rigolet de la SNSM de Goury ;

- une équipe de sapeurs-pompiers sauveteurs côtiers sur la plage d'Hattainville avec deux véhicules de secours et d'assistance (VSAV) du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS 50).

Le CROSS prend également contact avec la garde-côte de Jersey et obtient l'engagement du canot tout-temps RNLI George Sullivan de Jersey.

A 21h53, la vedette de 2ème classe de Dielette est retirée de l'opération aux vues des conditions de mer.

À 22h22, l'hélicoptère Caïman Marine arrive sur zone et hélitreuille les trois marins-pêcheurs alors que le navire s'est dangereusement rapproché de la côte et se trouve balloté par les rouleaux. Les marins-pêcheurs sont pris en charge à 22h42 par les pompiers du CODIS 50, sains et saufs, sur la plage d'Hattainville.

A 23h20, le navire finit par s'échouer doucement sur le sable de la plage à proximité immédiate des rochers du secteur des dunes d’Hattainville, sans aucun dommage – vérification faite par le patron-pêcheur et le plongeur de bord de l’hélicoptère de la Marine nationale. Aucune pollution n'est à déplorer.

Communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, 26/02/20