Défense
Manoeuvres anti-sous-marines au large de la Bretagne

Actualité

Manoeuvres anti-sous-marines au large de la Bretagne

Défense

Huit bâtiments, deux sous-marins et de nombreux aéronefs provenant de six pays sont en manoeuvre à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 19 mai au large de la Bretagne, dans le cadre de Spontex 11. Cet exercice majeur de lutte anti-sous-marine se déroule dans le golfe de Gascogne. A cette occasion, une force navale (TF 450) est constituée, le vice-amiral Labonne, adjoint organique à Brest de l'amiral commandant la Force d'Action Navale, en prenant le commandement. L'officier supérieur et son état-major sont embarqués sur la frégate anti-sous-marine De Grasse. Outre ce navire, la Marine nationale mobilise pour cet exercice les FASM Tourville et Primauguet (mettant en oeuvre comme le De Grasse un hélicoptère Lynx), les avisos Commandant Blaison, Commandant L'Herminier et Premier Maître L'Her, ainsi que des avions de patrouille maritime Atlantique 2 basés à Lann-Bihoué. Le Royaume-Uni participe avec la frégate HMS Westminster (type 23), alors que la Pologne a envoyé la frégate General Kasimierz Pulaski (type FFG 7). Les Etats-Unis fournissent de leur côté un avion de patrouille maritime P-3C Orion. Quant aux deux sous-marins, il s'agit de l'Uppland suédois (classe Gotland) et de l'U33 allemand (type 212 A).

Sous-marin allemand du type 212 A(© : BUNDESWEHR)
Sous-marin allemand du type 212 A(© : BUNDESWEHR)

Marine nationale