Marine Marchande
Marée noire en Nouvelle Zélande : Le commandant du navire inculpé

Actualité

Marée noire en Nouvelle Zélande : Le commandant du navire inculpé

Marine Marchande

Le commandant du porte-conteneurs Rena, échoué la semaine dernière sur un récif au nord de la Nouvelle-Zélande et à l'origine de la marée noire touchant actuellement la côte, a été entendu hier par un juge de la cour du district de Tauranga. Le capitaine philippin de 44 ans, dont l'avocat a demandé l'anonymat par peur de représailles, a été mis en examen pour avoir "manoeuvré dangereusement un navire et "pris des risques non nécessaires". Il a été libéré sous caution. En cas de condamnation, il risque jusqu'à un an de prison et une amende de 10.000 dollars néo-zélandais (7.800 dollars américains). La prochaine audience est fixée au 19 octobre.
Le navire, toujours immobilisé sur le récife, a subi des conditions de mer très difficiles ces dernières heures. Une brèche verticale est apparue sur sa coque, la déchirant du pont jusqu'à la ligne de flottaison. 70 conteneurs sont tombés à l'eau, la gîte du navire ayant fortement augmenté. Les sauveteurs craignent de voir la partie arrière rapidement se disloquer. Trois remorqueurs essayent de maintenir le navire, pendant que d'autres équipes de sauveteurs tentent de pomper les soutes du navire. Six navires ont été mobilisés pour récupérer les conteneurs et débris flottant aux alentours. Entre 200 et 300 tonnes de fuel lourd se sont déjà échappées de la coque. La situation pourrait encore se dégrader puisque les vagues de près de cinq mètres handicapent fortement les manoeuvres des sauveteurs. Plus de 200 oiseaux mazoutés ont déjà été récupérés et le gouvernement s'attend à la plus grosse catastrophe écologique de l'histoire du pays.

(© : MARITIME NEW ZEALAND)
(© : MARITIME NEW ZEALAND)

(© : MARITIME NEW ZEALAND)
(© : MARITIME NEW ZEALAND)

(© : MARITIME NEW ZEALAND)
(© : MARITIME NEW ZEALAND)

Accidents, pollutions