Vie Portuaire

Fil info

Marfret lance un service ferroviaire entre Rouen et Bonneuil

Vie Portuaire

Marfret, via sa filiale FluvioFeeder Armement (FFA), lance un nouveau service ferroviaire conteneurs entre la Normandie et l’Ile de France. Le groupe renforce ainsi son offre multimodale au coeur de l’axe Seine et confirme le port de Rouen dans sa capacité à développer le transport combiné.

FluvioFeeder Armement a démarré ce 3 octobre un nouveau service ferroviaire hebdomadaire entre le terminal à conteneurs TCMD de Rouen (géré par sa filiale SOMAP) et le terminal de Bonneuil sur Marne à l’est de Paris (géré par BTM - Bonneuil Terminal Multimodal, sur lequel opère T3M, spécialiste de transport combiné).

L’intérêt de ce nouveau service ferroviaire hebdomadaire est de le combiner au service fluvial déjà assuré par Marfret : la nouvelle navette ferroviaire, calée sur les opérations commerciales du navire le « LYDIA » (*), transportera avant tout des flux en import ; des flux retour potentiellement en export avec des conteneurs vides depuis Bonneuil vers Rouen (Drop Off), le tout complété par des flux domestiques.

ROUEN AU COEUR DU CORRIDOR AXE SEINE

Le lancement de cette navette s’inscrit dans la stratégie du groupe Marfret de bâtir une offre multimodale globale centrée à Rouen : « Le Rouen-Hub a pour vocation de proposer aux chargeurs et réceptionnaires une offre de service logistique déporté regroupant sur un même terminal l’ensemble des prestations liées au conteneur (réparations, zone de traitement des reefers, mesures de gaz, etc.). Notre objectif est de permettre à nos clients d’optimiser leur flux via un outil performant en termes d’entreposage et de réaliser des économies puisque nous offrons une franchise de stationnement supérieure à celle pratiquée dans les terminaux maritimes », souligne Guillaume VIDIL, directeur général de Marfret. « Le fret est ainsi stocké dans nos entrepôts adossés à notre terminal puis acheminé par le mode de transport le plus pertinent au fur et à mesure des besoins du client ».

Marfret assure ainsi une offre multimodale depuis les terminaux maritimes de Port 2000 au Havre avec son navire fluviomaritime LYDIA, jusqu’au Terminal rouennais TCMD exploité par sa filiale SOMAP. L’acheminement par trains depuis Rouen vers le terminal de Bonneuil-sur-Marne (HAROPA-Ports de Paris) permet d’offrir aux clients de nouvelles destinations par voies ferroviaires, tant vers le nord et le sud de la France, que vers l’Europe, comme Novara en Italie.

Par cette navette ferroviaire, Marfret s’inscrit pleinement dans la stratégie de HAROPA pour la filière conteneurs/logistique rouennaise :

- renforcer Rouen dans son rôle de hub multimodal,

- profiter de la complémentarité des ports de l’axe Seine,

- développer une chaîne logistique plus performante et durable grâce à la massification :

« HAROPA se réjouit d’accompagner Marfret dans sa volonté de développer à Rouen des solutions multimodales, précise Pascal Gabet, directeur général HAROPA – Port de Rouen et de poursuivre, avec cet acteur reconnu du transport, la construction de nouvelles voies d’échange entre les ports de l’axe Seine ». HAROPA – Port de Rouen soutient cette initiative via une aide au démarrage.

DESCRIPTION DU SERVICE

Capacité : 72 EVP

Composition du train : 9 wagons 90’ + 18 wagons 49’= Longueur de convoi : 530 m.

1 rotation par semaine Rouen <-> Bonneuil jusqu’à fin juin 2020.

Montée en puissance à 2 rotations par semaine à partir de juillet 2020.

Passage de 2 à 3 rotations /Sem. vers la mi-2021 avec possibilité d’étendre à une longueur de convoi de 750 mètres.

FFA assure la maîtrise du service dont la traction est gérée par EUROPORTE avec des wagons de THOUAX.

Ce service ferroviaire complétera également le service fluvial Rouen/Gennevilliers. L’idée est d’assurer un arbitrage entre le fluvial et le ferroviaire selon la zone de chalandise et le besoin du client : 20 km autour de Gennevilliers = fluvial ; 20 km autour de Bonneuil = ferroviaire.

(*) navire fluvio-côtier d’une capacité de 390 evp-70 prises reefers, qui assure la liaison entre Port 2000 au Havre et Rouen.

Communiqué d’HAROPA et Marfret, 04/10/19