Construction Navale
Marfret réceptionne le nouveau Douce France

Actualité

Marfret réceptionne le nouveau Douce France

Construction Navale

Il est arrivé deux jours plus tôt que prévu. Le Douce France, dernier né des chantiers Yangzijiang, a été réceptionné par l’armateur français Marfret lundi 20 janvier, en avance sur le calendrier prévu en prévision des perturbations liées au nouvel an chinois.  « C’est une très belle construction qui a tenu parfaitement les délais », s’est félicité Raymond Vidil, président de Marfret, présent en Chine pour cette livraison. « Le navire est conforme à l’ensemble des spécifications ».

 

(

(© MARFRET)

 

Ce porte-conteneurs, de 189.90 mètres de long et 30.40 de large peut embarquer 2296 EVP et dispose de 600 prises reefer. Par ailleurs, en prévision des investissements et besoins d’acheminements vers la base de Kourou, pour le développement d’Ariane 6, il a été équipé d’un gréement renforcé. « Des grues de 60 tonnes peuvent être jumelées pour soulever des colis de 100 tonnes », explique Raymond Vidil. Il a été optimisé pour fonctionner avec du carburant low sulfur à 0,5%, imposé par la nouvelle réglementation.

« Il est prévu qu’il rentre courant avril-mai au départ de Rotterdam et Le Havre, sur sa ligne habituelle, c’est-à-dire : Saint Martin, Trinidad, la Guyane française et le nord Brésil », indique Raymond Vidil. Une ligne historique de Marfret, exploitée en partenariat avec CMA CGM.

 

Marfret