Divers
Maria Damanaki à rencontre de la communauté maritime française

Actualité

Maria Damanaki à rencontre de la communauté maritime française

Divers

La Commissaire Européenne aux Affaires Maritimes et à la Pêche était à Paris mardi. Durant ce déplacement, Maria Damanaki a notamment été reçue à sa demande par la communauté maritime française. Construction navale, armateurs, ports, pêche, énergies marines renouvelables, sociétés de classification, nautisme... Organisée par le Cluster Maritime Français, une réunion à huis clos s'est tenue avec la Commissaire et son équipe. Une rencontre très importante pour les acteurs du secteur, qui peinent d'ordinaire à communiquer avec Bruxelles. « D'habitude, nous avons les pires difficultés à rencontrer directement les commissaires, qui donnent l'impression d'être dans une tour d'ivoire. C'est pourquoi cette réunion, qui s'est tenue à la demande de Maria Damanaki, était très importante car nous avions besoin de la connaître et d'obtenir des clarifications. Et les gens ont été agréablement surpris par sa simplicité et l'extrême franchise du dialogue. Nous avons constaté une très grande écoute et il n'y a pas eu de langue de bois, nous n'avons pas été timides et elle n'a pas botté en touche », se félicite Francis Vallat, président du CMF, qui reste toutefois prudent sur les suites, auxquelles, indique-t-il, « le Cluster veillera activement ».

 Maria Damanaki lors de sa réunion au Cluster  (© : CMF)
Maria Damanaki lors de sa réunion au Cluster (© : CMF)

Promouvoir la « croissance bleue »

Pour Maria Damanaki, cette visite à Paris, où elle a également rencontré les parlementaires du groupe mer à l'Assemblée nationale, ainsi que Nathalie Kosciusko-Moriset au ministère de l'Ecologie et des Transports, avait un but très clair : « Ce déplacement intervient alors que nous avons actuellement différentes initiatives, comme la réforme de la politique des pêches et le développement d'une politique maritime européenne intégrée. Il est donc important de tisser des liens avec les différents secteurs concernés ». Et la Commissaire d'ajouter, pour répondre à l'inquiétude exprimée par le président du Cluster : « A Bruxelles, nous ne sommes pas sourds ». Avec ses interlocuteurs, la Commissaire a également évoqué, entre autres, la nécessité de développer les activités liées à la mer, comme les énergies renouvelables, l'exploitation du sous-sol marin,

Cluster Maritime Français (CMF) | Actualité