Défense
Marine : 5000 postes en moins d'ici 2015

Actualité

Marine : 5000 postes en moins d'ici 2015

Défense

Les réductions d'effectifs annoncés dans la cadre du Livre Blanc sur la Défense nous ont été précisées concernant la Marine nationale. En fait, la flotte française devra supprimer un peu plus de 5000 postes sur les 49.500 qu'elle compte actuellement en effectifs propres (civils et militaires). Le chiffre abondamment diffusé ces derniers jours, à savoir une masse salariale de 53.000 personnes, comprend en réalité les marins-pompiers et la Gendarmerie maritime. La décrue est toutefois bien de 11%.
Rue Royale, on compte beaucoup sur la réforme de l'Etat, voulue par le président, pour simplifier procédures et démarches administratives, qui n'ont cessé de s'empiler au fil des années, si ce n'est des siècles (certains règlements dateraient de Colbert). Or, ces lourdeurs sont considérées comme très gourmandes en énergie et en moyens humains, sans compter leurs conséquences néfastes sur le bon fonctionnement et la réactivité des services et des unités. En simplifiant l'ensemble, de nombreux postes pourraient être économisés selon les patrons de la flotte.
L'entrée en service des navires de nouvelle génération permettra également de réduire les effectifs. Ainsi, une frégate multi-missions est conçue pour être armée avec un équipage de 110 marins, contre 250 à 300 pour les frégates qu'elles remplaceront. Quand on sait que 40% du coût de fonctionnement d'un bâtiment est absorbé par la masse salariale, on perçoit vite les gains potentiels.
Par ailleurs, il convient de noter que si l'Etat demande une réduction de voilure à la marine (comme les autres armées), cela ne signifie pas, pour autant, que les recrutements vont cessent. Les mouvements de personnels restent très importants et, pour assurer ses besoins humains et renouveler les équipages, la marine récrute toujours 3000 personnes par an sur une trentaine de métiers.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française