Défense
Marine : Appontage en conditions extrêmes pour un hélicoptère Tigre

Actualité

Marine : Appontage en conditions extrêmes pour un hélicoptère Tigre

Défense

Les images ont de quoi impressionner. C'est dans des conditions très difficiles, avec une gîte importante des navires, que l'hélicoptère de combat Tigre est parvenu à se poser sur la frégate Guépratte et le Transport de Chalands de Débarquement Siroco. Pour mener ces essais, la marine, la Délégation Générale pour l'Armement et Eurocopter sont allé chercher, en Méditerranée, une mer très mauvaise, avec des creux de 6 mètres et des vents à près de 100 km/h. Afin de parvenir aux conditions extrêmes, les stabilisateurs de la frégate, chargés de compenser la gîte du bâtiment, ont même été inversés, afin d'obtenir les configurations les plus défavorables. Malgré une gîte à 12 degrés, l'hélicoptère de l'armée de Terre est parvenu à atterrir sur les ponts des bateaux, opérant au-delà des limites initialement fixées. Réalisée du 27 mai au 7 juin dans le cadre de la qualification « standard 1 » du Tigre HAP, cette campagne visait à déterminer les possibilités d'utilisation de l'appareil sur des bâtiments de la Marine nationale.

Le Tigre sur les navires amphibies et le porte-avions dès 2008

« Enjeu majeur pour l'Armée de terre, l'aptitude à l'embarquement constitue une étape importante dans le déroulement du programme. Le Tigre doit pouvoir embarquer à partir de fin 2008 sur Bâtiment de Projection et de Commandement, porte-avions et TCD », souligne la DGA. Ces essais visaient notamment à apprécier la capacité d'appontage, à préciser les manoeuvres d'amarrage une fois l'hélicoptère posé, de repliage des pales et de manutention sur le pont, dans le hangar et le radier du TCD. En tout, 300 appontages ont été réalisés pendant ces 13 jours en mer. L'Australie a d'ailleurs marqué son intérêt pour ces essais. Des représentants du ministère de la défense australien étaient présents à bord et envisagent de réaliser des essais similaires. Canberra a, en effet, commencé à toucher en 2004 les 22 hélicoptères Tigre qu'elle a commandé en 2001. Destiné à l'Aviation Légère de l'Armée de Terre (ALAT), le Tigre doit remplacer les Gazelle, régulièrement déployées sur les TCD et les nouveaux BPC français. Ces derniers ont été conçus pour embarquer, chacun, 16 Tigres et NH90. L'hélicoptère Tigre assure, de jour comme de nuit, des missions de combat anti-char, anti- hélicoptères et destruction d'infrastructures. Sa maintenance peut être assurée directement sur le terrain, sans besoin d'infrastructure lourde. Appareil franco-germano-espagnol, le Tigre est produit par Eurocopter.
_______________________________________________

- Voir la fiche technique du Charles de Gaulle

- Voir la fiche technique des BPC Mistral et Tonnerre

- Voir la fiche technique du TCD Siroco

- Voir la fiche technique des frégates du type La Fayette

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française