Défense
Marine australienne : lutte antiaérienne au top et hélicoptères au sol

Actualité

Marine australienne : lutte antiaérienne au top et hélicoptères au sol

Défense

Le ministre australien de la Défense a confirmé que la marine se doterait du système américain Aegis. Robert Hill a précisé que le contrat, estimé à 637 millions d’euros, était sur le point d’être conclu avec l’US Navy. Un marché qui entre dans le cadre du renouvellement des moyens antiaériens de la flotte australienne. La marine a prévu d'acquérir entre 2013 et 2017 trois destroyers lance-missiles. Sont en compétition les Arleigh Burke américains et les Alvaro de Bazan espagnols. Tous deux sont équipés de l’Aegis, qui intègre la détection, l’identification, la poursuite, la décision de tir et le contrôle des armes. Pour cela, le radar associé est composé que quatre antennes planes, permettant une détection permanente à 360 degrés. Selon l’agence Tahiti Presse, Camberra a prévu de débourser 2,3 milliards d’euros pour son programme de destroyers.

Les Sea King interdits de vol

En attendant l’arrivée de ces bâtiments, la marine australienne doit faire face à plusieurs situations embarrassantes. Après les problèmes rencontrés sur les submersibles de classe Collins, le ministère de la Défense a décidé de clouer au sol les hélicoptères Sea King. Cette mesure a été prise suite à l’enquête sur le crash d’un appareil de ce type. L’accident, qui a fait 9 morts, s’est produit à Sumatra, lors d’une mission humanitaire après le tsunami. Les résultats des investigations, livrés fin novembre, évoquent un défaut de maintenance. L’interdiction de vol déjà ordonnée en avril a donc été prorogée, en attendant des expertises techniques supplémentaires. Au printemps, Robert Hill annonçait la décision du gouvernement d'accorder 480 millions d'euros à la réfection des matériels, entre 2005 et 2009. Cette remise à niveau concernait, outre les hélicoptères Sea King, Seahawk, Black Hawk et Super Seasprite, plusieurs bâtiments de la marine australienne, et les avions de patrouille maritime P-3C Orion. L’aéronavale dispose de 7 Sea King, appareils mis en service dans les années 70. Ils sont prévus de voler jusqu’en 2008 – 2015.

Voir le site de l'agence Tahiti Presse

Marine australienne