Défense
Marine : L'aéronautique navale alignera 16 Rafale au standard F3 d'ici un an

Actualité

Marine : L'aéronautique navale alignera 16 Rafale au standard F3 d'ici un an

Défense

L'aéronautique navale française alignera 16 avions de combat Rafale au standard F3 d'ici octobre 2009, a-t-on appris auprès de Dassault Aviation. Le premier de ces appareils sera en ligne en décembre ou janvier prochain. Il ne s'agira pas d'avions neufs mais de « retrofit » des Rafale au standard F2 livrés depuis 2006. Les M11 à M16 seront modifiés par l'avionneur français sur son site d'Istres d'ici la fin décembre. Les suivants (M17 à M26) seront quant à eux mis à niveau par la marine sous la supervision de Dassault, à Landivisiau, entre janvier et octobre 2009. Les premiers Rafale F3 « navalisés » seront donc au rendez-vous de la sortie de grand carénage du Charles de Gaulle. Après une grosse année de travaux, réalisés à Toulon, le porte-avions nucléaire devrait reprendre la mer fin octobre ou début novembre pour ses premiers essais au large. Une montée en puissance progressive du groupe aéronaval est ensuite prévue jusqu'au printemps, moment à partir duquel le porte-avions, son groupe aérien embarqué et ses navires d'escorte et de soutien seront à même de repartir en mission.

Le Charles de Gaulle(© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle(© : MARINE NATIONALE)

Mené par DCNS, le premier arrêt technique majeur du Charles de Gaulle voit la remise à niveau du bâtiment, sept ans après sa mise en service. Le porte-avions a, notamment, reçu de nouveaux équipements électroniques, alors que ses deux coeurs nucléaires ont été rechargés et de nouvelles hélices installées. D'importantes modifications ont également été entreprises au niveau des installations aéronautiques afin de permettre l'accueil du Rafale F3. Totalement polyvalent, cet appareil emportera notamment le missile de Croisière Scalp EG, le nouveau missile nucléaire ASMP-A et le missile antinavire Exocet AM39.
Première à mettre en oeuvre le Rafale, la Marine nationale a, dans un premier temps, touché 10 appareils au standard F1. Ces avions, capables uniquement de mener des missions de lutte antiaérienne, ont été suivis en 2006 par les Rafale F2, capables de mener des missions d'assaut. Après la mise en service de ces chasseurs bombardiers, les Rafale F1 ont été placés sous cocon, à l'exception du M1, utilisé par Dassault pour mener des expérimentations. Le sort des 9 autres appareils n'est pas encore scellé. La prochaine loi de programmation militaire devra, notamment, déterminer s'ils seront modernisés au standard 3.

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française