Défense
Marine : Le Bougainville termine sa dernière mission avant désarmement

Actualité

Marine : Le Bougainville termine sa dernière mission avant désarmement

Défense

Le bâtiment de transport et de soutien Bougainville devrait rejoindre Toulon demain. Le navire rentre après deux mois de déploiement en Afrique de l'Ouest, où il a participé à la mission Corymbe. Son retour a été légèrement retardé en raison de l'interception par le Tonnerre d'un bateau de trafiquants de drogue. Le BPC, qui venait prendre la relève du Bougainville, a été mobilisé plusieurs jours sur cette opération, qui s'est soldée par la prise de 2.4 tonnes de cocaïne. Après avoir finalement passé le témoin au Tonnerre, le Bougainville a amorcé sa remontée vers la métropole. En chemin, le BTS s'est arrêté deux jours à Nouakchott, la capitale mauritanienne. Durant cette escale, les autorités locales et diplomatiques françaises ont été reçues à bord, de même que la communauté nationale installée dans le pays. Les marins ont également dispensé des instructions techniques aux militaires africains.
Pour le BTS, Corymbe a également fait office de mission d'adieux. Basé à Toulon, le bâtiment doit, en effet, être désarmé au printemps après vingt ans de service. Ultime navire construit par les chantiers Dubigeon, avant leur fermeture, le Bougainville a été lancé à Nantes en 1986 puis achevé à Saint-Nazaire. Commandé pour assurer les transports entre Tahiti et Mururoa pour le compte du centre d'expérimentation nucléaire du Pacifique, le Bougainville avait, à l'époque, été financé par la Direction des Centres d'Expérimentation Nucléaires (DIRCEN). Après la fin des essais français, le BTS a été refondu en 1999 pour servir de navire de renseignement puis, à la mise en service du Dupuy de Lôme, en 2006, est redevenu bâtiment de transport.
Long de 113 mètres pour un déplacement de 5200 tonnes en charge, le Bougainville dispose d'un radier qui lui permettait, à l'origine, de recevoir deux chalands de débarquement.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française