Défense
Marine : Le BPC Tonnerre perdu dans la brume

Actualité

Marine : Le BPC Tonnerre perdu dans la brume

Défense

Une image surréaliste que celle de la silhouette diffuse du Tonnerre, perdu dans l'épaisse brume bordant Saint-Pierre et Miquelon. Le Bâtiment de Projection de Commandement, qui a quitté Toulon le 10 avril pour une campagne de Vérification des Capacités Militaires (VCM), autrefois appelée Traversée de Longue Durée, a réalisé sa première escale, samedi dernier, dans l'archipel français de l'Atlantique nord. A cette saison, les îles sont enrobées d'épais bancs de brumes et le Tonnerre n'a pas échappé à cette spécialité locale : « Le passage à Saint Pierre et Miquelon consacrait ainsi un lien étroit entre Saint Pierre et la Marine nationale, souligné respectivement par le commandant et le Préfet de l'archipel, depuis le ralliement spontané aux forces navales françaises libres de l'amiral Muselier », précise la marine, qui dispose sur place du patrouilleur Fulmar, un ex-chalutier racheté en 1996 et armé par la gendarmerie maritime.
Construit par DCNS à Brest, à l'exception de la partie avant, réalisée à Saint-Nazaire, le Tonnerre escalera, pendant sa VCM, au Canada, aux Etats-Unis, dans les Antilles, au Brésil, en Afrique du sud et au Sénégal. Dans la foulée de son retour à Toulon, prévu fin juillet, il devrait être admis au service actif et remplacer le transport de chalands de débarquement Orage.
Longs de 199 mètres pour un déplacement de 21.500 tonnes en charge, les BPC Tonnerre et Mistral peuvent embarquer, chacun, 450 hommes de troupe, 70 véhicules, 4 chalands de débarquement et 16 hélicoptères lourds.
______________________________________________

- Voir la fiche technique des BPC Mistral et Tonnerre

Marine nationale