Défense
Marine : Le commando Kieffer officiellement réactivé

Actualité

Marine : Le commando Kieffer officiellement réactivé

Défense

Révélée en février dernier par le blog « Secret Défense », la création d'un sixième commando marine a été officialisée, jeudi dernier, par Nicolas Sarkozy. A l'occasion de la commémoration du 63ème anniversaire de la victoire alliée en 1945, le chef de l'Etat a confirmé que cette unité d'élite porterait le nom de Kieffer. L'annonce a été faite à Ouistreham, là où a débarqué, le 6 juin 1944, le 1er bataillon de fusiliers marins commandos. Alors qu'au large, quelques bâtiments de la marine (dont les croiseurs Georges Leygues et Montcalm) pilonnaient les positions allemandes, ces 176 hommes, avec à leur tête le commandant Philippe Kieffer, furent les seuls Français à fouler les plages normandes le « D Day ». Six décennies plus tard, le président a rendu hommage aux vétérans du commando Kieffer, présents jeudi dernier à Ouistreham. « Le 6 juin 1944, ils n'avaient pas seulement risqué leur vie pour libérer la France mais s'étaient battus pour la liberté humaine », a-t-il rappelé. Pour mémoire, Philippe Kieffer avait été fait compagnon de la Libération.

Appui et soutien des autres commandos

Le nouveau commando Kieffer, opérationnel dans les prochains mois, sera basé à Lorient et disposera, à ses débuts, d'une trentaine de membres des forces spéciales. Informatique, guerre électronique, mise en oeuvre de drones, cynophilie, intervention en milieux contaminés... la nouvelle unité devra maîtriser l'emploi des nouvelles technologies aussi bien pour soutenir les autres forces que pour faire face à l'utilisation de nouveaux moyens par l'adversaire. Elle comprendra notamment des maîtres chiens, spécialement entraînés à la détection d'engins explosifs, très employés sur les théâtres irakien et afghan. Selon la marine, Kieffer ne devrait pas engendrer d'accroissement d'effectifs au sein de la force des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO). Cette dernière est actuellement forte de 1700 hommes, dont environ 450 pour les seuls commandos.
La marine comptait jusqu'ici cinq commandos, chacun disposant de spécialités bien distinctes. De Penfentenyo est chargé de la reconnaissance et du renseignement. Jaubert et Trépel sont spécialisés dans les missions d'assaut, notamment contre des navires, mais aussi l'exfiltration de ressortissants. De Montfort réalise des missions de destruction et de piégeage, tout en assurant le guidage de tirs aériens, navals ou terrestres. Enfin, le commando Hubert est spécialement formé pour les actions sous-marines. Contrairement aux autres commandos, basés à Lorient, les nageurs de combat d'Hubert sont installés sur la presqu'île de Saint-Mandrier, face à Toulon.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française