Défense
Marine : Le contrat des nouvelles embarcations commandos annulé

Actualité

Marine : Le contrat des nouvelles embarcations commandos annulé

Défense

La Marine nationale et la Délégation générale pour l'armement (DGA) ont décidé de ne pas confirmer la commande prévue de 19 Embarcations Commando à Usage Multiple Embarquables (ECUME). Cette décision fait suite aux essais menés sur le prototype, pris en charge en avril 2008 par les commandos à Lorient. « La Marine avait pris en charge une première embarcation après que les essais contractuels se soient révélés concluants. Puis les essais opérationnels ont démontré que l'embarcation n'atteignait pas totalement les objectifs du cahier des charges », explique la Rue Royale. Cette dernière précise, toutefois, que l'acquisition de nouvelles embarcations, destinées à remplacer les ETRACO, « reste une priorité ». Une nouvelle procédure avec mise en concurrence sera donc lancée prochainement, sur la base d'un nouveau cahier des charges. Fin 2006, le marché avait été notifié au Britannique VT Halmatic, filiale de VT Group, qui s'était imposé face au produit présenté par le Français Zodiac, concepteur de l'ETRACO.
Pour sa nouvelle génération d'embarcations destinées aux forces spéciales, la marine avait souhaité une plateforme modulaire dotée de performances nettement supérieures aux matériels actuels. Un effort était notamment voulu en matière de déploiement d'armement, de capacité d'emport, de moyens de transmissions, de réduction des signatures et d'embarquement à bord des navires. Aérolargables en mer à partir d'avions C160, C130 H, C130 H30 et A400 M, les ECUME sont destinées aux raids nautiques à grande vitesse. Selon le marché initial, elles devaient être livrées en six versions : Assaut, raid RIB (déploiement de petites embarcations semi-rigides), raid TSM (déploiement de tracteurs sous-marins), raid kayak, appui feu et commandement (gestion d'un groupe d'ECUME).

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française