Défense
Marine nationale: quatre drones aériens Camcopter S-100 supplémentaires
ABONNÉS

Actualité

Marine nationale: quatre drones aériens Camcopter S-100 supplémentaires

Défense

L’aéronautique navale française porte sa flotte de drones aériens Camcopter S-100 à six engins. Quatre nouveaux systèmes ont en effet été commandés à la société autrichienne Schiebel, qui les a récemment livrés. Ils rejoignent deux premiers drones de ce type au Centre d’expérimentations pratiques et de réception de l’Aéronautique navale (CEPA/10S). 

 

Les quatre nouveaux Camcopter S-100 livrés à la marine française (© SCHIEBEL)

Les quatre nouveaux Camcopter S-100 livrés à la marine française (© SCHIEBEL)

 

Après de premiers tests réalisés en 2008 sur l’ancienne frégate Montcalm, le Camcopter S-100 est expérimenté depuis octobre 2011 par la Marine nationale, qui avait acquis un premier engin dans le cadre du programme SERVAL (Système Embarqué de Reconnaissance Vecteur Aérien Léger). Objectif : tester cette capacité sur l’ex-patrouilleur hauturier L’Adroit au profit des travaux préparatoires de futur système de drone aérien de la marine (SDAM). Ce premier drone avait cependant été perdu le 21 août 2012 au large du Libéria, alors que L’Adroit effectuait l’un de ses premiers déploiements le long des côtes africaines. Pour le remplacer, un autre Camcopter S-100 avait été livré par Schiebel, un second s’y ajoutant en novembre 2018. L'année suivante avait été marquée par la qualification de l’intégration physique et

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française