Défense
Marine nationale : Commandes et livraisons prévues en 2019

Actualité

Marine nationale : Commandes et livraisons prévues en 2019

Défense

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit un budget pour le ministère français des Armées de 35.9 milliards d’euros et un budget pour le monde combattant et le lien Armée-Nation de 2.2 milliards. « Il s’agit de la première marche de la loi de programmation militaire 2019-2025. L’effort financier est celui qui avait été annoncé par la Président de la République et entame la régénération des petits équipements et gros matériels militaires. Ce budget place également les hommes et les femmes du ministère au cœur de son action avec la poursuite du Plan Famille. Il s’agit d’un budget sincère avec une provision « OPEX » de 850 millions d’euros, soit 200 millions d’euros de plus que l’année dernière », souligne le ministère des Armées.

Pour la Marine nationale, le PLF prévoit la livraison, en 2019, de la frégate multi-missions Normandie (6ème FREMM), du patrouilleur La Combattante (3ème PLG), du bâtiment multi-missions Dumont d’Urville (4ème B2M) ainsi que des troisième et quatrième bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH), les Seine et Garonne.

S’y ajouteront deux nouveaux hélicoptères Caïman Marine (NH90), les 23 et 24ème (sur 27 commandés), les deux premiers avions de patrouille maritime Atlantique 2 rénovés (18 prévus), ainsi que l’achèvement de la modernisation des trois avions de guet aérien embarqué Hawkeye.

En matière d’équipements, la flotte touchera ses 6 premières torpilles lourdes F21 (programme Artémis) destinées aux sous-marins, 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3c, 8 kits pour SM39, un premier lot de missiles de croisière MdCN pour les SNA du type Barracuda et un troisième pour les FREMM, ainsi que 48 missiles surface-air Aster 30. Pour les Rafale Air et Marine, MBDA livrera également des missiles air-air à longue portée Meteor. L’avion de combat commencera à passer au standard F-3R l’année prochaine alors que les travaux de développement du futur standard F4 débuteront. Concernant les hélicoptères, il a par ailleurs été décidé de mettre en place des dispositifs de blindage sur les Dauphin et Panther afin d’accroître leur protection.

Le PLF 2019 consacre un renforcement des moyens financiers alloués au maintien en condition opérationnelle des équipements (+1% pour la marine, +7% pour les aéronefs et +17% pour les matériels terrestres). Pour la marine, le budget supplémentaire servira notamment à soutenir les unités les plus anciennes, comme les ravitailleurs, patrouilleurs et chasseurs de mines, en attendant l’arrivée de leurs successeurs.

Les trois principales commandes prévues en 2019 pour la flotte portent sur le sixième et dernier SNA du type Barracuda, six nouveaux patrouilleurs d’Outre-mer (POM), ainsi que trois bâtiments logistiques (un quatrième est en option).

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française