Défense
Marine nationale : gros plan sur les futurs remorqueurs portuaires et côtiers
ABONNÉS

Focus

Marine nationale : gros plan sur les futurs remorqueurs portuaires et côtiers

Défense
Construction Navale

Au terme d’un appel d’offres européen, c’est le chantier Piriou de Concarneau qui a emporté le marché des quinze futurs remorqueurs portuaires et des cinq remorqueurs portuaires et côtiers de 30 tonnes (RP30/RPC30) destinés à la Martine nationale. Dans cette compétition, le groupe breton était opposé à plusieurs constructeurs français et internationaux, dont le néerlandais Damen.

Concarneau renoue avec la construction de ce type de bateaux

Livrables en mai/juin 2022 pour le premier et en 2027 pour les derniers, avec un rythme prévu de quatre unités par an, les RP30/RPC30 verront le jour à Concarneau, où la production doit débuter en 2021. Le chantier finistérien va ainsi renouer avec la construction de remorqueurs. Les derniers bateaux de ce type à en être sortis sont les quatre unités de 32 mètres et 72 tonnes de traction livrées en 2011 et 2012 à des ports algériens (El-Djedid 1, El-Djedid 2, Oued el Kebir et El-Haoues). Ils avaient suivi la série des huit coques de 30 mètres et 70 tonnes réceptionnées entre 2007 et 2009 par la société de remorquage Boluda pour les ports de Marseille, Le Havre et Dunkerque (VB Camargue, VB Octeville, VB Yport, VB Trouville, VB Adroit, VB Puissant, VB Crau et VB Estérel). Le chantier de Concarneau s’était ensuite tourné vers d’autres productions, mais Piriou a continué de travailler sur ce marché avec ses bureaux d’études bretons et, pour la construction, en s’appuyant pour des questions de compétitivité sur son chantier d’Ho Chi Minh, au Vietnam. Douze nou

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton