Défense
Marine nationale : Huit bâtiments participeront à la mission Agapanthe

Actualité

Marine nationale : Huit bâtiments participeront à la mission Agapanthe

Défense

Pour son ultime déploiement outremer avant son premier arrêt technique majeur, le porte-avions Charles de Gaulle sera accompagné, au fil de sa mission, par un destroyer, trois frégates, deux bâtiments de commandement et de ravitaillement et même deux sous-marins nucléaires d'attaque. La Perle ne restera toutefois que quelques jours avec le groupe aéronaval français, au cours d'un exercice avec la flotte espagnole, programmé mi-février. C'est un autre SNA de la même classe, le Casabianca, qui rejoindra plus tard le porte-avions et l'escortera en océan Indien. Pour la première fois, un navire espagnol, le Blas de Lezo, sera également du voyage. Côté frégates, le GAN appareillera de Toulon le 9 février avec le Cassard, pour la lutte antiaérienne et le Tourville, pour la lutte ASM. Début mars, une quinzaine de jours après le passage du Charles de Gaulle, la frégate Dupleix franchira à son tour le canal de Suez. Après une série de manoeuvres, elle sera intégrée à la task force en charge du volet maritime de l'opération Enduring Freedom. Enfin, le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne quittera le porte-avions fin mars et sera remplacé par le BCR Somme, qui devrait être en vue de Port Saïd le 24 mars. Le Charles de Gaulle devrait retrouver sa base le 15 mai. A l'été, le navire débutera sa première Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER). Ce passage en bassin devrait durer 18 mois.
_____________________________________________________

- Voir les fiches techniques des navires de la Marine nationale

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française