Défense
Marine nationale : La série des PLG pourrait être allongée à une dizaine d'unités
ABONNÉS

Actualité

Marine nationale : La série des PLG pourrait être allongée à une dizaine d'unités

Défense

Après la livraison en 2016 et 2017 des patrouilleurs légers guyanais (PLG) La Confiance et La Résolue, réalisés par Socarenam, la commande d’un troisième bâtiment de ce type a été annoncée en septembre pour renforcer dès 2019 les moyens de la Marine nationale aux Antilles. Mais la série pourrait encore être allongée. Selon certaines sources, le ministère des Armées envisage en effet de commander pas moins de six unités supplémentaires. Dérivés du modèle PLG, plateforme de 61 mètres dont le tirant d’eau avait été spécialement adapté à une mise en œuvre dans les eaux guyanaises (réduit à 3.2 mètres), les patrouilleurs suivants seraient eux aussi dédiés à l’Outre-mer.

Ils viendraient en fait se substituer à une partie des bateaux prévus dans le cadre du futur programme des bâtiments de surveillance et d’intervention hauturiers (BATSIMAR), prévus pour être plus grands (autour de 80 mètres). La marine française en souhaite 18 afin de remplacer en métropole et dans les territoires ultramarins ses 9 avisos du type A69, les deux derniers P400 opérationnels, les patrouilleurs de service public (PSP) Pluvier, Cormoran et Flamant, l’Arago et Le Malin. 

Une solution économique pour avoir des bateaux plus rapidement

Alors que les premiers BATSIMAR ne

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française