Défense
Marine nationale : Les premières coques partiront au démantèlement en 2011

Actualité

Marine nationale : Les premières coques partiront au démantèlement en 2011

Défense

La flotte française poursuit la mise en place de sa politique visant à élaborer un processus de démantèlement pour ses navires retirés du service. Début juillet, la Marine nationale comptait 32 grandes coques désarmées de plus de 373 tonnes (du P400 au croiseur) pour un tonnage total de 100.000 tonnes. S'appuyant sur le retour d'expérience de l'ex-Clemenceau, la Rue Royale traite les navires en fin de vie en trois phases : désarmement et sécurisation, expertise des matériaux polluants permettant l'obtention d'un « passeport vert » et, enfin, démantèlement. Actuellement, seule la Jeanne d'Arc en est au stade du désarmement et de la sécurisation. 14 autres coques ont déjà été expertisées et entrent désormais dans le processus de déconstruction. Un premier appel d'offres en ce sens a été lancé en février 2010 et le marché doit être notifié en 2011. Il porte sur l'ex-Bouvet (actuellement à Lorient), et les anciens Dives, Argens et Saône, en attente à Toulon. Ces quatre bateaux seront les premiers à part

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française