Défense
Marine nationale : Six nouveaux remorqueurs-pousseurs attendus cette année

Actualité

Marine nationale : Six nouveaux remorqueurs-pousseurs attendus cette année

Défense

Le renouvellement des moyens portuaires de la Marine nationale se poursuit cette année avec, notamment, la livraison prévue de six nouveaux remorqueurs-pousseurs du type RP 10. La tête de série, L’Aigrette, a pour mémoire été mise en service au printemps dernier, non pas dans un port hexagonal mais à Dakar. Elle a été réalisée par le chantier Merré de Nort-sur-Erdre, près de Nantes. Cette filiale du groupe BMA est pour mémoire titulaire de ce marché qu’elle a décroché début 2017 conjointement avec le constructeur cherbourgeois CMN.

Le programme vise la réalisation de 29 unités du type RP 10 d’ici 2022. Le montage industriel prévoit normalement la construction de 15 bateaux chez Merré et au chantier brestois CIB, autre filiale de BMA, les 14 autres devant être produits par CMN. Pour l’heure, une tranche ferme de sept RP 10 a été notifiée par la Direction Générale de l’Armement. Sur les six restants après L’Aigrette, un premier sortira de Brest prochainement, deux verront le jour à Nort-sur-Erdre et les trois autres à Cherbourg. Tous seront livrés d'ici la fin 2019. Ils intègreront certaines modifications demandées par les marins suite au premier retour d’expérience de la tête de série. La réception du second de la série doit entrainer l’affermissement de la première des trois tranches conditionnelles, qui comprend les huit RP 10 suivants.

Conçus par le bureau d’études de Merré, ces bateaux adoptent le design SEEM 12-800ST. Dotés d’une coque en acier et d’une superstructure en aluminium, les nouveaux remorqueurs-pousseurs de la Marine nationale mesurent 12 mètres de long et affichent une capacité de traction de 10 tonnes. Ils sont armés par quatre marins et peuvent atteindre la vitesse de 8 nœuds.

Complémentaires des gros remorqueurs portuaires, ces bateaux sont destinés à assister les bâtiments de surface et les sous-marins dans leurs manœuvres d’accostage, d’appareillage et de chenalage.

Les RP 10 seront stationnés dans les bases navales de Brest, Toulon et Cherbourg, ainsi qu'en Martinique, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, à La Réunion et Mayotte, ainsi qu'à Djibouti et Dakar.

 

 

Marine nationale Chantier Merré