Défense
Marine : Trois semaines de stage intensif avec les Espagnols pour le Jean Bart

Actualité

Marine : Trois semaines de stage intensif avec les Espagnols pour le Jean Bart

Défense

Après avoir appareillé le 2 novembre, la frégate antiaérienne Jean Bart rentre à Toulon. Durant trois semaines, le bâtiment a été intégré à une force espagnole participant à un stage de lutte antiaérienne de haut niveau. Comme les autres navires de l'Armada engagés dans ces manoeuvres, le Jean Bart a subi des attaques en tous genres, destinées à éprouver ses capacités de réaction et de défense.
Mise en service en 1990, la frégate de la Marine nationale a pu se mesurer aux moyens de la flotte espagnole, qui aligne quelques uns des bâtiments antiaériens les plus modernes d'Europe. Longs de 146 mètres pour un déplacement de 5870 tonnes en charge, les destroyers lance-missiles du type Alvaro de Bazan sont notamment équipés du système américain Aegis et de 32 missiles SM-2 MR. Ces armes présentent une portée de 80 kilomètres, contre seulement 46 kilomètres pour l'ancienne génération (SM-1 MR), dont sont encore dotés le Jean Bart et son sistership, le Cassard.
Les deux navires français devraient être remplacés, entre 2017 et 2019, par deux Frégates de Défense Aérienne (FREDA), version antiaérienne des Frégates Européennes Multi-Missions (FREMM).

Marine nationale