Défense
Marines portugaise, grecque, turque et bulgare et ukrainienne

Actualité

Marines portugaise, grecque, turque et bulgare et ukrainienne

Défense

Le Portugal devrait mettre en service ses deux sous-marins du type 209 PN d'ici 2011 ce qui lui permettra de désarmer l'ultime Daphné encore en service dans le monde. Le Tridente, premier de la série, a été mis à flot en juillet dernier chez TKMS à Hambourg.

Sous-marin du type 209 (© : TKMS)
Sous-marin du type 209 (© : TKMS)

Plutôt que d'accepter les deux frégates lance-missiles du type O.H. Perry que lui proposaient les Etats-Unis, le Portugal a acheté deux Karel Doorman aux Pays-Bas. Le Bartolomeu Dias (ex-Van Nes) doit être transféré le 1er décembre prochain, alors que le Francisco de Almeida (ex-Van Galen), doit l'être le 30 novembre 2009.

Frégate du type Karel Doorman (© : KONINKKLIJKE MARINE)
Frégate du type Karel Doorman (© : KONINKKLIJKE MARINE)

Ces frégates permettront de retirer les deux derniers avisos-escorteurs du type Commandant Rivière (Comandante Joao Belo et Comandante Sacadura Cabral), vendus en avril dernier à l'Uruguay. La marine portugaise attend également les premiers des six patrouilleurs océaniques (83 mètres, 1600 tonnes) du type NPO 2000. Mis à flot en octobre 2005, les deux premiers ne sont toujours pas opérationnels. Une autre série de cinq patrouilleurs plus petits (60 mètres, 700 tonnes), du LFC 2005, doit être mise en service d'ici 2010. Enfin, l'acquisition d'un transport de chalands de débarquement est envisagée. La mise sur cale interviendrait en 2010.

Sous-marin du type 214 (© : HDW / YPS)
Sous-marin du type 214 (© : HDW / YPS)

Grèce

La marine hellénique n'a toujours pas accepté le sous-marin Papanikolis, premier des quatre sous-marins du type 214 allemand commandés par la Grèce. Les essais de ce bâtiment, réalisé en Allemagne par TKMS, ont débuté en 2005 mais la marine se plaint de problèmes techniques. La réalisation des trois, qui est confiée à Hellenic Shipyards, s'en ressent d'autant. En revanche la refonte des sous-marins du type 209/1200 se poursuit. La commande de six frégates destinées à remplacer à terme les frégates du type Kortenaer est prévue dans les prochains mois. Plusieurs modèles sont en compétition, dont une version antiaérienne de la FREMM française, qui serait construite aux chantiers Elefsis, près d'Athènes. L'Italie présenterait également sa propre FREMM, sans compter la concurrence des 125 allemand, F100 espagnol, LCF néerlandais, FPS danois et LCS américain.

FREMM proposée à la Grèce (© : DCNS)
FREMM proposée à la Grèce (© : DCNS)

Six des dix Kortenaer sont en cours de refonte. Les quatre unités non modernisées devaient un moment être acquises par le Pakistan mais ce projet a été suspendu. Cinq patrouilleurs lance-missiles du type Super Vita sont maintenant en service ; un sixième est en construction tandis que la modernisation des Combattante III a commencé. Enfin la Grèce a acquis en 2007 deux chasseurs de mines du type Osprey auprès de l'US Navy. Ils sont arrivés en janvier 2008 dans leur base.

Frégate turque du type Meko (© : JEA N-LOUIS VENNE)
Frégate turque du type Meko (© : JEA N-LOUIS VENNE)

Turquie

La flotte turque, qui a mis en service en 2006 et 2007 les deux derniers sous-marins du type 209/1400, a signé en juillet dernier, avec TKMS, une intention d'achat de six sous-marins du type 214. Ils devront remplacer les six 209/1200 actuellement. Après le refus du Portugal de les acquérir, les deux ex-frégates américaines George Philip et Sides (type Oliver H. Perry) ont été cédées par l'US Navy à la Turquie. Elles rejoindront l'an prochain les 8 autres bâtiments du même type déjà transférés à la marine turque. Ankara a, en revanche, renoncé à l'acquisition de deux destroyers du type Spruance, initialement prévue. La première corvette du type MilGem a été lancée en septembre 2008, au moment même où était mise sur cale la seconde unité de ce type. En tout, 12 corvettes sont prévues. Longues de 99 mètres pour un déplacement de 2000 tonnes, ces navires furtifs embarquent 8 missiles Harpoon, un système RAM, un canon de 76 mm, deux mitrailleuses de 12.7 mm, quatre tubes lance-torpilles et un hélicoptère. Réalisés aux chantiers Pendik d'Istanbul, il s'agit des premiers bâtiments de combat de conception turque. Par ailleurs se poursuit la construction de patrouilleurs lance-missiles du type Tufan et de chasseurs de mines du type Alanya dont seuls les prototypes ont été construits en Allemagne, tandis qu'est attendue la livraison de deux chasseurs de mines du type Osprey de l'US Navy. La Turquie veut dorénavant renouveler sa composante amphibie en faisant construire un transport de chalands de débarquement et deux bâtiments de débarquement de chars d'ici 2011.
Concernant les garde-côtes, le premier des quatre patrouilleurs du type OPV 1400 SAR a été mis sur cale cette année.

Gowind bulgare (© : DCNS)
Gowind bulgare (© : DCNS)

Bulgarie

La Marine bulgare, après avoir acquis en 2005 la frégate belge Wandelaar, a acheté en 2007 les deux autres navires de ce type, dans un souci de cohérence, ainsi qu'un chasseur de mines du type Tripartite proposé également par la Marine belge. La frégate Wesdiep, rebaptisée Gordi, a été transférée en août dernier et le Wielingen, renommé Verni, doit l'être en février prochain, tout comme le chasseur de mines Myosotis (qui deviendra Tsibar).
En juillet dernier, le gouvernement bulgare a confirmé la commande de corvettes françaises du type Gowind, conçues par DCNS. Ces bâtiments d'environ 2000 tonnes ne seront toutefois construits qu'à deux exemplaires, contre quatre initialement prévus.

Frégate du type 22 (© : ROYAL NAVY)
Frégate du type 22 (© : ROYAL NAVY)

Roumanie

Après l'acquisition de deux frégates du type 22 britanniques en 2004 et 2005, la marine roumaine envisage de moderniser leur système d'armes. Bucarest pourrait également passer commande de quatre corvettes et quatre chasseurs de mines entre 2009 et 2012.

Corvette du type Grisha (© : DROITS RESERVES)
Corvette du type Grisha (© : DROITS RESERVES)

Ukraine

Quant à la Marine ukrainienne, son format a diminué avec le retrait du service d'ex-bâtiments soviétiques arrivés en fin de vie, notamment l'unique sous-marin du type Fox Trot et deux frégates du type Krivak. La seule admission récente au service actif est celle d'une corvette du type Grisha, construite localement, le Ternopil.
_______________________________________________

Tour d'horizon réalisé avec le soutien de Bernard Prézelin, auteur de FLOTTES DE COMBAT 2008, où vous pouvez retrouver tous les navires et équipements de ces marines.