Marine Marchande
Marion Dufresne : Retour sur le sauvetage de Kito de Pavant

Actualité

Marion Dufresne : Retour sur le sauvetage de Kito de Pavant

Marine Marchande

L’équipage du Marion Dufresne a procédé avec succès, hier matin, au sauvetage de Kito de Pavant. Engagé dans le Vendée Globe, le skipper a été contraint d’abandonner son bateau, Bastide Otio, victime d’une voie d’eau après avoir heurté un objet non identifié au nord de l’archipel de Crozet, dans l’océan Austral.

Une zone hostile désertée de tout trafic maritime, à l’exception de rares navires, comme le Marion Dufresne, qui assure notamment le soutien logistique et les relèves de personnel des bases situées dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (Taaf). Par chance, le bateau, commandé par Thierry Dudouit, avait appareillé il y a quelques jours de La Réunion pour sa nouvelle rotation de ravitaillement des archipels subantarctiques de Crozet, Kerguelen et Saint-Paul-et-Amsterdam.

 

Le Marion Dufresne (© TAAF)

Le Marion Dufresne (© TAAF)

 

Il se trouvait donc relativement proche du navigateur lorsque celui-ci a demandé du secours et que le CROSS Griz Nez, compétent pour la coordination des secours aux navires français dans le monde entier, a contacté le Marion Dufresne pour lui porter assistance. Dans des conditions météo difficiles, avec un vent de force 8 à 9 et des vagues de 8 mètres, le navire s’est engagé à pleine vitesse dans une course contre la montre pour sauver Kito de Pavant, parcourant en 6 heures la distance qui le séparait du skipper.

 

Récupération de Kito de Pavant par les marins du Marion Dufresne (© ANNE RECOULEZ - TAAF)

Récupération de Kito de Pavant par les marins du Marion Dufresne (© ANNE RECOULEZ - TAAF)

 

« Arrivé sur les lieux à la nuit tombante, le commandant Dudouit et Kito de Pavant ont pris la décision d’attendre le lever du soleil avant de lancer l’opération de sauvetage, pour des raisons de sécurité. Pendant tout ce temps, le navire est resté à proche distance de l’embarcation, et l’équipage du Marion Dufresne a gardé un contact téléphonique permanent avec le skipper, et se tenait prêt à intervenir si ce dernier devait quitter son voilier précipitamment. A 4 heures du matin, le zodiac du Marion Dufresne a été mis à l’eau, avec à son bord trois marins, et a entamé son approche du voilier endommagé. Malgré la houle toujours forte, le zodiac s’est positionné de manière optimale, et Kito de Pavant a pu y embarquer. Le skipper a ensuite été ramené à bord du Marion Dufresne. Chargé d’émotion, il a remercié chaleureusement l’ensemble de l’équipage, et a immédiatement été reçu par le médecin à bord », détaille CMA CGM, qui arme le Marion Dufresne pour le compte de son propriétaire, l’administration des TAAF, depuis sa mise en service en 1995.

Kito de Pavant restera à bord du Marion Dufresne le temps de sa tournée de ravitaillement des Îles Crozet, Kerguelen et Amsterdam. Il débarquera à La Réunion lors du retour du navire, prévu le 30 décembre.