Vie Portuaire
Marseille accueille le Comité interministériel de la mer

Actualité

Marseille accueille le Comité interministériel de la mer

Vie Portuaire

Le premier ministre et 7 membres du gouvernement sont à Marseille ce vendredi dans le cadre du Comité interministériel de la mer. Cette instance, qui s’était réunie pour la dernière fois à Boulogne le 22 octobre 2015, regroupe tous les ministères concernés par l’action maritime et est chargée de définir les priorités dans ce domaine et de coordonner leurs actions pour atteindre les objectifs fixés.

Ce Cimer réunira autour de Manuel Valls le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian,  la ministre de la Fonction publique, Annick Girardin la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, le secrétaire d’Etat aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat à l’industrie, Christophe Sirugue, la secrétaire d’Etat à la Biodiversité, Barbara Pompili, le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Thierry Mandon.

Développer l’Economie bleue

Après une réunion de travail avec des armateurs puis une visite dans la matinée du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) et de son navire amiral, l’André Malraux, ils se rendront dans les locaux du Grand Port Maritime de Marseille où se tiendra le Cimer.

Ce dernier sera, selon Matignon, consacré au développement de l’Economie bleue avec, disent les services du premier ministre, un accent particulier sur les dossiers portuaires et l’avenir des différentes flottes sous pavillon français, la gestion durable et responsable de l’environnement marin, ainsi que la recherche en mer. Des décisions devraient également être annoncées dans le domaine de la sécurité et de la sûreté maritimes.  

Les acteurs du maritime veulent du concret

Du côté des acteurs du maritime, on se félicite de cette importante mobilisation gouvernementale avec, pour ce Cimer, la présence d’un nombre important de ministres et secrétaires d’Etat. Mais au-delà de l’image de mobilisation que veut donner le gouvernement autour de cet évènement, les professionnels attendent surtout des mesures concrètes et la finalisation de certaines propositions faites lors de précédents Cimer et qui n’ont pas encore abouti. C’est le cas par exemple du dossier sur le financement des navires ou encore des mesures en faveur du renouvellement de la flottille de pêche. Concernant les ports, la confirmation de nouveaux crédits pour les dragages est attendue, de même que la simplification des formalités ainsi que des procédures d’installation des entreprises sur les domaines portuaires. Enfin, parmi les autres grands sujets du moment, le secteur maritime souhaite que le gouvernement mobilise des financements et investissements dans les sciences océaniques, afin que les moyens de celles-ci soient à la hauteur des enjeux et de l’importance du domaine maritime français.

Port de Marseille