Vie Portuaire
Marseille : Courant quai opérationnel, GNL en vue et projet de scrubbers mobiles

Actualité

Marseille : Courant quai opérationnel, GNL en vue et projet de scrubbers mobiles

Vie Portuaire

Annoncée en 2015, la mise en place d’un système d’alimentation électrique terrestre pour les navires de la Compagnie Méridionale de Navigation en escale à Marseille est achevée et le dispositif opérationnel depuis le 9 janvier. Grâce au courant quai, les trois bateaux de l’armement, les Piana, Girolata et Kalliste, qui assurent quotidiennement des liaisons avec la Corse, peuvent éteindre l’ensemble de leurs moteurs une fois accostés et ce jusqu’à leur départ. Une initiative qui vise à réduire la pollution atmosphérique lors des escales, en élimant les rejets (oxydes de soufre et d’azote, particules fines et CO2) liés à la combustion du carburant nécessaire au fonctionnement des groupes fournissant habituellement l’électricité du bord.

 

Le système d'alimentation installé au poste 67 du quai d'Arenc (© : EMMANUEL BONICI)

Le système d'alimentation installé au poste 67 du quai d'Arenc (© : EMMANUEL BONICI)

Le système d'alimentation installé au poste 67 du quai d'Arenc (© : EMMANUEL BONICI)

Le système d'alimentation installé au poste 67 du quai d'Arenc (© : EMMANUEL BONICI)

Délivrer de la moyenne tension

Dans cette perspective, les navires ont été équipés de transformateurs, dont l’installation à bord a nécessité trois semaines de travaux. Côté terre, Schneider Electric et Eiffage Energie ont adapté les installations pour délivrer de la moyenne tension, un réseau électrique peu actif en France. Schneider a installé ses équipements PREMSET, développés pour de telles utilisations. Les unités principales, qui équipent le port de Marseille, permettent l’alimentation de trois postes 11 kV/50 Hz, pour la transformation de la tension en 380 V à bord. Ce sont des appareils 3-en-1 réservés à la protection générale des installations, intégrant les fonctions d’un disjoncteur de 630 A, d’un sectionneur de terre intégré, ainsi qu’un système d’isolation statique blindé.

Le test de la période estivale

Le système entre maintenant dans une phase d’expérimentation. « Il nous faudra six mois d’exploitation pour faire un retour d’expérience. Il faut en effet attendre l’été avec les besoins de climatisation des espaces passagers », explique-t-on à La Méridionale. Tout l’enjeu sera, en effet, de veiller à ce que le système d’alimentation à terre puisse fournir l’électricité nécessaire aux besoins des navires à quai, en particulier donc pendant la période

Port de Marseille La Méridionale | Actualité de la compagnie de transport