Vie Portuaire

Fil info

Marseille : démarches pour le courant quai des navires desservant la Tunisie

Vie Portuaire

La qualité de l'air dans les ports étant une priorité régionale fixée par Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la délégation régionale présente à Tunis depuis dimanche, a rencontré les principaux décideurs en la matière. Cette réunion était décisive car les navires de la Corsica Linea, comme ceux de la Compagnie Tunisienne de Navigation, desservent chaque jour le port de Marseille Fos dans le cadre de leurs liaisons avec Tunis.

A ce stade, ni le Danielle Casanova de la Corsica Linea, ni les Carthage et Tanit de la Compagnie Tunisienne de Navigation, ne sont équipés pour être chargés en électricité une fois à quai. Ils émettent donc, sur le port de Marseille Fos comme de Tunis, des fumées lors de leurs escales.

Il était donc capital d'entamer avec le Ministre des Transports tunisiens, avec le PDG de l'Office de la Marine Marchande et des Ports, et bien sûr avec Hervé MARTEL, Président du directoire du port de Marseille Fos, des négociations opérationnelles dans ce dossier.

Plusieurs réunions techniques avaient eu lieu ces derniers mois à Marseille à l'initiative du Port de Marseille et de la Région. Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a indiqué sa satisfaction à l'issue de la réunion :

« Les compagnies maritimes qui opèrent entre Marseille et Tunis comme la Corsica Linea ou la Compagnie Tunisienne de Navigation n'auront intérêt à équiper leurs navires que si les deux ports permettent le branchement à quai ! Il était donc essentiel de sensibiliser nos partenaires tunisiens et de les soutenir dans cette démarche. Avec Hervé MARTEL, Président du directoire du port de Marseille Fos, qui était à mes côtés dans notre délégation, nous avons considérablement avancé dans ce dossier.

Nous avons ainsi obtenu des garanties du Ministre des Transports et le lancement de l'étude technico-économique qui permettra, à terme, une électrification à quai des navires au port de la Goulette.

On voit bien tout l'intérêt d'une politique internationale comme la nôtre ! En négociant avec les Tunisiens sur ces sujets concrets, c'est la santé des Marseillais que nous voulons protéger. Et cela s'inscrit dans une stratégie régionale pour la qualité de l'air dans nos trois ports principaux, Nice, Toulon et Marseille, que j'annoncerai dans le détail au mois de septembre. »

Communiqué de la Région PACA et du port de Marseille-Fos, 16/07/19