Vie Portuaire
Marseille-Fos : Le trafic portuaire fait un bond de 15% en avril

Actualité

Marseille-Fos : Le trafic portuaire fait un bond de 15% en avril

Vie Portuaire

Avec 7.72 millions de tonnes traitées le mois dernier, le Grand Port Maritime de Marseille a vu son trafic augmenter de 15% par rapport à avril 2009. Ces bons résultats sont consécutifs à la reprise de l'activité sidérurgique et aux bonnes performances de l'activité conteneurs, qui a enregistré une hausse de 14%, notamment dans les bassins de Marseille, où le trafic avait été plombé en avril 2009 par le contexte social.
En cumulé, le trafic du port de Marseille-Fos a représenté 29.17 millions de tonnes entre janvier et avril, soit 6% de mieux que sur les quatre premiers mois de 2009. Cette performance tient à la croissance des trafics de marchandises diverses (+16%) et la forte reprise d'activité sur les vracs solides (+84%). En effet, les marchandises diverses affichent un trafic mensuel en hausse depuis six mois. Cette croissance tient à la fois à un trafic conteneurisé redynamisé (+17% en nombre d'EVP) et à la reprise du trafic conventionnel depuis le début d'année, en lien direct avec l'activité d'ArcelorMittal (+68% depuis janvier).
Comme pour les marchandises diverses, le segment des vracs solides bénéficie de la reprise des commandes dans le secteur de la sidérurgie, générant une relance des importations de matières premières, et notamment de houille. Ainsi, le segment affiche en avril une hausse de trafic de 125%.
En revanche, les vracs liquides reste en retrait de 4% en cumul, bien que le mois d'avril présente un résultat positif. Les difficultés rencontrées dans le secteur du raffinage viennent affecter les résultats de la filière hydrocarbures. Les imports de raffinés ne parviennent pas à combler le retard pris sur les importations de brut (-8% depuis le début d'année). A l'inverse, pour les autres vracs liquides (chimiques et alimentaires), l'activité présente une croissance à deux chiffres depuis le mois de février (+42% à fin avril). Les exportations de soude caustique traduisent la hausse de la production chez Arkema, analyse le GPMM.

Port de Marseille