Vie Portuaire
Marseille-Fos : Le trafic portuaire reprend des couleurs

Actualité

Marseille-Fos : Le trafic portuaire reprend des couleurs

Vie Portuaire

Au premier trimestre, l'activité du Grand Port Maritime de Marseille a atteint 21.46 millions de tonnes, soit une progression de 3% par rapport à la même période de 2009. Portée par la reprise des marchandises diverses (+18%), des vracs solides (+70%) et des vracs liquides (+47%), cette hausse a été limitée en raison du repli des hydrocarbures (-9%), premier poste du port de Marseille-Fos avec plus de la moitié du trafic. Le GPMM se montre néanmoins satisfait : « Cette tendance favorable témoigne de la reprise dans les secteurs de la sidérurgie et de la chimie tout en confirmant la relance des échanges de conteneurs qui se sont améliorés de 17% à Marseille Fos au cours de ce trimestre ». Dans le détail, les marchandises diverses ont affiché, de janvier à mars, une progression de 18% avec 3.85 millions de tonnes traitées. La hausse des conteneurs (20%) a été soutenue par le terminal de Marseille, qui a renoué avec la croissance (+ 31% en EVP), alors que Fos améliore son activité de 13%. L'ouverture de 2 nouvelles lignes maritimes devrait permettre au port de poursuivre sur sa lancée. Le service « Med-Gulf express » vers les Etats-Unis et le Mexique a été mis en place à la mi-mars et une ligne entre l'Asie et la Méditerranée orientale est assurée par CSAV-Norasia depuis le 22 avril. .
Soutenu par la reprise d'activité de la sidérurgie locale, le segment du conventionnel a progressé au premier trimestre de 52%, alors que le segment du roulant était en retrait de 1%, toujours sous l'effet des mesures douanières algériennes.

Avec 2.7 millions de tonnes traitées en trois mois, les vracs solides ont retrouvé un niveau satisfaisant après une année 2009 en fort recul. La hausse trimestrielle de 70% revient essentiellement aux vracs sidérurgiques (+154%) grâce au regain d'activité d'ArcelorMittal. Les vracs agro-alimentaires affichent également des résultats nettement positifs (+36%) avec une bonne campagne céréalière.

Les vracs liquides chimiques et alimentaires, soit 890.000 tonnes, ont vu leur résultat s'améliorer de 47%. Ils ont bénéficié de la reprise d'activité de l'industrie chimique et de la progression continue des biocarburants.

En revanche, les hydrocarbures ont souffert des difficultés de l'industrie du raffinage et affichent un repli de -9%, à 14 millions de tonnes. Les trafics de brut à destination de l'étranger et les raffinés ont été particulièrement touchés, avec tous deux une chute de 23%. Seul le GNL a poursuivi sa reprise avec une hausse de 10%.

Avec 175.000 voyageurs au premier trimestre (+2%), le contexte est resté favorable aux croisières (+69%) mais peu clément pour les lignes régulières (-8%). La destination Corse a reculé de 15%, affectée par les conflits sociaux à la SNCM et la CMN. A l'international, le trafic avec la Tunisie se comporte favorablement (+10%) mais la destination Algérie se maintient difficilement (-1%). Le port de Marseille-Fos note, au niveau de la croisière, que le nombre de passagers « tête de ligne » a été multiplié par trois par rapport aux trois premiers mois de 2009.

Port de Marseille