Vie Portuaire
Marseille, Gênes et Barcelone se posent comme une alternative aux ports du Nord

Actualité

Marseille, Gênes et Barcelone se posent comme une alternative aux ports du Nord

Vie Portuaire

Réunis au sein de l’association Intermed Gateway, les ports de Barcelone, Gênes et Marseille ont envoyé des représentants à Bruxelles lundi. Par la voix de Jean-Claude Terrier, Intermed Gateway a présenté le rôle qu’elle comptait jouer dans le futur Réseau TransEuropéen de Transport (RTE-T). Devant des membres de la Commission TRAN du Parlement Européen, des membres de la Commission Européenne, la représentation permanente de la région PACA auprès de l’Union Européenne, l’association des ports maritimes européens, FERRMED, ou encore Hutchison, le président du port de Marseille a expliqué que les ports de Méditerranée occidentale devaient être considérés comme une véritable alternative à la desserte du continent européen par les ports du range Nord. Selon Intermed Gateway, « La révision actuelle du RTE-T et de son mécanisme de financement doit être l’occasion de rééquilibrer le RTE-T européen en faveur des ports du Sud afin de construire un système logistique européen plus efficient et plus durable. Ainsi, L’Union Européenne doit apporter son soutien au développement des infrastructures et des connexions terrestres permettant de créer les conditions d’une juste concurrence entre les ports européens ».

Après cette prise de position devant les institutions européennes, l’association regroupant les trois ports méditerranéens doit, dans les mois à venir, devenir un outil de promotion commun pour Barcelone, Gênes et Marseille.