Vie Portuaire
Marseille : Grève après la garde à vue de trois employés du port

Actualité

Marseille : Grève après la garde à vue de trois employés du port

Vie Portuaire

Trois employés du Grand Port Maritime de Marseille ont été placés en garde à vue lundi, dans le cadre de l'enquête sur le saccage, en juin dernier, du bureau du directeur général du GPMM. Suite à l'interpellation des agents, la CGT a appelé dans l'après-midi un arrêt de travail, qui a perturbé une partie du trafic. Cette grève de soutien, touchant les bassins Est et les terminaux pétroliers, s'est arrêtée hier, alors que les trois hommes étaient relâchés. Estimant ces gardes à vue « inacceptables », le syndicat affirme qu' « aucun élément ne permet de retenir des charges contre ces salariés ».
Le 29 juin dernier, en plein conflit sur le transfert des activités de manutention à des opérateurs privés, une quarantaine de manifestants avaient pénétré dans le siège du port de Marseille-Fos. Certains individus, encagoulés, avaient provoqué des dégâts, le bureau de Jean-Claude Terrier, directeur général, étant détruit à coups de hache.

Port de Marseille