Vie Portuaire
Marseille : La forme 10 officiellement inaugurée

Actualité

Marseille : La forme 10 officiellement inaugurée

Vie Portuaire

L’inauguration officielle de la plus grande cale sèche de Méditerranée, remise en service après 17 ans d’inactivité, s’est déroulée lundi 4 novembre à Marseille. Le traditionnel ruban a été coupé en présence des élus locaux, des dirigeants du port et ceux des groupes italiens San Giorgio del Porto et Costa, actionnaires de Chantier Naval de Marseille.

 

Lors de l'inauguration lundi (© EMMANUEL BONICI

Lors de l'inauguration lundi (© EMMANUEL BONICI)

Lors de l'inauguration lundi (© EMMANUEL BONICI

Lors de l'inauguration lundi (© EMMANUEL BONICI)

 

C’est en octobre que la forme 10, long de 465 mètres pour une largeur de 85 mètres, a accueilli après remise en état son premier navire pour arrêt technique. Il s’agissait du MSC Magnifica, qui fut suivi par le Costa Magica. Depuis le 26 novembre, c’est au tour du Costa Pacifica, paquebot de 290 mètres de long, 35.5 mètres de large et 114.500 GT de jauge, d’être au sec dans le gigantesque ouvrage.  

Proposant des croisières au départ de Marseille depuis 1996, pour un total jusqu’ici de 1445 escales et 4 millions de passagers en transit, Costa a décidé cette année de faire de la cité phocéenne son nouveau grand pôle méditerranéen pour la réparation, la maintenance et la modernisation de ses navires. Dans cette perspective, le groupe, qui comprend la marque italienne Costa et l’Allemande AIDA, est entré à hauteur de 33% dans le capital de CNdM, le reste étant détenu par San Giorgio del Porto. « Marseille est un port stratégique pour nos opérations dans l’ouest de la Méditerranée et un grand port d’escale, ce qui en fait un lieu idéal pour différentes activités, aussi bien pour les passagers nous rejoignant que pour ceux qui sont en transit. Nous avons décidé d’investir dans ces infrastructures car nous souhaitons en faire une plateforme de transformation et de réparation de navires de renommée internationale », affirme Michael Thamm, président du groupe Costa et de Carnival Asia.

 

 

Le Costa Pacifica en cale sèche dans la forme 10 (© EMMANUEL BONICI

Le Costa Pacifica en cale sèche dans la forme 10 (© EMMANUEL BONICI)

 

Après les Costa neoClassica et Costa Magica en octobre, puis le Costa Pacifica, le Costa Victoria, ainsi que les AIDAaura, AIDAbella et AIDAblu vont à leur tour passer en arrêt technique à Marseille, soit selon leur armateur un investissement total de 30 millions d’euros en six mois dans le chantier phocéen.

Ce dernier, qui exploite également les formes 8 et 9 depuis 2010, traite évidemment les navires d’autres armateurs, qu’il s’agisse de paquebots, de ferries ou de bateaux de commerce. Alors que l’activité croisière est assez saisonnière mais en plein développement, CNdM mise sur la complémentarité de ses trois formes pour accroître ses possibilités d’accueil et développer d’autres segments de marché, comme les navires gaziers et l’offshore. La forme 10 lui permet en tous cas de recevoir les plus grands bateaux.

 

Port de Marseille Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière