Vie Portuaire
Marseille : Le port finalise le projet de terminal de transport combiné à Mourepiane

Actualité

Marseille : Le port finalise le projet de terminal de transport combiné à Mourepiane

Vie Portuaire

Le Conseil de surveillance du Grand Port Maritime de Marseille a validé, le 29 juin, le choix du groupement retenu dans le cadre de l'appel à projets pour la conception, la réalisation et l'exploitation du terminal de transport combiné de Mourepiane, dans les bassins phocéens. Ce groupement, dont Projenor, filiale du Crédit Agricole, est le mandataire, comprend également CMA Rail, T3M et Naviland Cargo. Les négociations avec le GPMM ont débuté, afin de préparer les conventions et finaliser le projet, avec pour objectif de le boucler d'ici la fin de l'année.
Le terminal de transport combiné rail-route (TTC) aura pour fonction de concentrer en un seul lieu les trafics de conteneurs destinés à emprunter le réseau ferroviaire et de gérer l'interface entre les trains et les camions pour les transports combinés desservant l'aire marseillaise et le Sud-Est. Selon le port, ce sera un outil moderne et performant qui améliorera la chaîne logistique et apportera une productivité maximale aux opérations de dessertes ferroviaires du port. Il s'inscrit aussi dans une démarche de développement durable du GPMM.
Situé au contact du terminal à conteneurs de Mourepiane, l'enjeu du TTC est de proposer une desserte ferroviaire de haut niveau qui améliorera l'attractivité des bassins de Marseille et rééquilibrera, au bénéfice du fer, la desserte du port assurée aujourd'hui à plus de 85% par la route.
Le TTC traitera les conteneurs issus principalement de Med Europe, le terminal à conteneurs de Mourepiane. Il accueillera également les trafics du terminal combiné du Canet dont les surfaces situées actuellement à l'extérieur du port et dédiées au transport combiné pourront être libérées en faveur de l'extension du projet de rénovation urbaine Euroméditerranée.
Le TTC pourra traiter jusqu'à 150.000 conteneurs et caisses mobiles par an. Cette capacité correspond au doublement du nombre de « boites » qui empruntent le rail par rapport au trafic ferroviaires actuels du port et du Canet cumulés. Elle permettra de réduire d'autant la circulation de camions dans la ville et la vallée du Rhône.
Le TTC occupera un espace d'environ 10 hectares à l'arrière du terminal Med Europe. Les travaux comprennent notamment l'allongement de voies ferrées, la création d'une zone de dépôt de conteneurs, des aménagements routiers et l'achat de portiques ferroviaires. Ils représentent un investissement total estimé à 60 millions d'euros nécessitant une importante proportion de financements publics.

Port de Marseille