Vie Portuaire
Marseille : Le port traite 89 millions de tonnes en 11 mois

Actualité

Marseille : Le port traite 89 millions de tonnes en 11 mois

Vie Portuaire

Sauf catastrophe, l'activité du grand port maritime de Marseille devrait enregistrer une hausse par rapport à l'an passé. Sur les 11 premiers mois de l'année, 89.53 millions de tonnes de marchandises ont été traitées, soit une augmentation de 2% par rapport à la même période de 2007. Malgré la crise, le mois de novembre s'est révélé bon, avec une croissance de 4% (7.91 millions de tonnes). Le trafic de Marseille Fos a bénéficié depuis janvier de la croissance des hydrocarbures (+3%), aux vracs solides (+12%) et aux vracs liquides (+12%). En revanche, affaiblies par la baisse des échanges de conteneurs avec l'Asie (- 26% depuis janvier 2008) et par le recul des exportations de produits sidérurgiques (-57% en novembre), les marchandises diverses sont en retrait de 12%. L'activité passagers reste contrastée : morosité côté lignes régulières (-6% en cumul annuel) et feu d'artifice côté croisières avec une croissance de + 135% pour le mois de novembre !

Les marchandises diverses continuent de plonger

Dans le détail, en ce qui concerne les marchandises diverses, les bassins de Marseille résistent mieux que Fos à la baisse du trafic, en raison du maintien des échanges avec la Méditerranée, spécialité des bassins Est. Cela se vérifie pour le roulant concentré sur Marseille (+1% en cumul) et pour le conteneur (0% à l'Est contre -20% à Fos). Le conventionnel souffre quant à lui de l'arrêt d'un haut-fourneau sur le site d'Arcelor Mittal à Fos pour faire face à la crise du secteur automobile. Le mois dernier, les marchandises diverses ont représenté un trafic de 1.15 million de tonnes (-16%) et 14.04 Mt (-12%) de janvier à novembre.
Pour les hydrocarbures, malgré la baisse enregistrée en novembre (-3%) suite, entre autres, à la réduction des stocks de la raffinerie de Cressier en Suisse, cette activité maintient une tendance positive de +3% à 1 mois de la fin de l'année. La hausse des imports de brut des raffineries françaises (+5%) et le dynamisme des raffinés sur les 9 premiers mois 2008 participent à cette croissance annuelle. En cumul, les hydrocarbures atteignent 58.57 Mt (+3%), dont 4.69 Mt en novembre.

Les vracs se portent bien

Portés par la vigueur des échanges de soude (+11%), des bio-carburants (+57%) et de la bonne orientation de toutes les composantes de cette activité, les vracs liquides confirment leur bonne santé depuis le début de l'année, avec une hausse de 12% (3.41 Mt). Les 35% de croissance du mois de novembre (0.6 Mt) confortent cette tendance positive.
Les vracs solides signent un nouveau mois exceptionnel, avec un bond de 57% du trafic (1.72 Mt). En cumul annuel, l'activité bénéficie d'une progression de 12% (13.51 Mt), stimulée par les importations de charbon à destination de Meyreuil (+82%), le dynamisme des échanges de vracs destinés au BTP et des céréales sur le terminal de Caronte. Même les vracs sidérurgiques connaissent un surcroît de mouvements en novembre, une hausse qui ne serait néanmoins que conjoncturelle (baisse des taux de fret et des cours de minerais et de charbon).

Nouveau bond pour la croisière

Du côté des passagers, l'activité au total reste stable grâce au succès continu des croisières. Pour le seul mois de novembre, les croisières ont augmenté de 135% avec un record de 12.000 voyageurs réalisé en un week-end... A noter, la hausse de 52% des passagers en tête de ligne, c'est-à-dire ceux qui consomment nuit d'hôtel et restauration en centre-ville. En revanche, à l'instar des mois précédents, les lignes régulières sont en retrait (-6%) avec un trafic vers et depuis l'Algérie en berne (-19%) et un trafic Corse (-1%) de plus en plus sensible à la concurrence des autres ports du littoral. Le mois dernier, le trafic a atteint 107.000 passagers (+25%), le cumul annuel étant de 1.980 million de passagers (+1%).

Port de Marseille