Vie Portuaire
Marseille : Le port va faire évoluer le projet de terminal ferroviaire à Mourepiane

Fil info

Marseille : Le port va faire évoluer le projet de terminal ferroviaire à Mourepiane

Vie Portuaire

Le Conseil de Surveillance du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) a examiné aujourd’hui les conséquences à tirer des débats exprimés lors de l’enquête publique relative à la réalisation du terminal de transport combiné de Mourepiane (TTCM). Les inquiétudes et problèmes soulevés méritent d’être traités dans la concertation et dans le cadre de la charte Ville Port, afin d’élaborer un projet reconfiguré et phasé permettant tout à la fois de conforter la vocation industrielle du port et de renforcer l’intégration harmonieuse de ce développement au coeur de son territoire.

Pour autant, l’amélioration de la desserte ferroviaire et la favorisation du report modal au sein de l’activité portuaire restent essentielles. Ainsi, le Conseil de surveillance du GPMM a validé le principe d’un projet à réaliser à l’intérieur du périmètre des bassins de Marseille, pour assurer l’indispensable progression du transport par voie ferrée, en accompagnement de l’expansion des trafics maritimes conteneurisés et Ro-Ro. Le port génère 18 000 emplois directs à Marseille qu’il convient de préserver et faire progresser. Ces travaux de modernisation n’auront pas de conséquence à l’extérieur du périmètre du GPMM, et sont évalués autour de 10 à 12 M€.

Ce projet sera conçu en préservant les possibilités de synergies ultérieures avec le fret continental, traité aujourd’hui à la gare du Canet, dans le respect des engagements pris par le port auprès de ses partenaires de la charte Ville-port. Cela relèvera d’une réflexion plus globale à engager avec toutes les parties prenantes. Des investissements complémentaires pourront alors être réalisés pour intégrer le trafic continental.

Par cette délibération, le Conseil de Surveillance du GPMM réaffirme son attachement au développement économique du port, qui requiert des investissements de modernisation internes à très court terme, et sa volonté de pleinement contribuer à l’élaboration d’un nouveau projet urbain, partenarial et consacrant les synergies entre le port et son environnement territorial.

C’est donc porteur de ces ambitions que le GPMM continuera d’oeuvrer activement à la concrétisation des projets identifiés au sein de la charte Ville-port.

Communiqué du GPMM, 19/02/16

Port de Marseille