Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire
Marseille : Le trafic portuaire en hausse au premier semestre

Actualité

Marseille : Le trafic portuaire en hausse au premier semestre

Vie Portuaire

39.3 millions de tonnes. C’est le trafic cumulé réalisé par le port de Marseille-Fos du 1er janvier au 30 juin. Un chiffre en hausse de 2% par rapport à la même période de 2016, soit 769.000 tonnes supplémentaires. Un résultat intéressant puisque l’activité de la place est au vert malgré la baisse des flux de pétrole brut, avec en particulier l’arrêt depuis décembre 2016 des imports de brut à la raffinerie de La Mède, en cours de reconversion.

Ce sont donc, souligne le Grand Port Maritime de Marseille, les autres filières qui prennent le relai et portent la croissance.

Le secteur des marchandises diverses notamment affiche une croissance à 2 chiffres (+12%) grâce à la hausse de tous les segments. Le conventionnel (+32%) est porté par une activité sidérurgique bien orientée à l'export comme à l'import. Les trafics conteneurisés augmentent de 7% (en EVP) et se sont illustrés par un record historique mensuel de 119.700 EVP traités en avril. Les bassins de Fos connaissent une activité soutenue sur les 6 premiers mois de l’année (+10%). Enfin, le dynamisme des trafics de fret avec la Corse (+19%) et la hausse continue des flux de véhicules neufs (+17%) favorisent le segment du roulier (+8%).

L’activité des vracs solides termine le semestre dans le vert (+4%). La sidérurgie fonctionne à plein régime après l’arrêt partiel d’un haut-fourneau début 2017 et retrouve l’équilibre (+1%). Les autres vracs (ferrailles, chaux, quartz…) sont particulièrement bien orientés (+34%) tandis que les vracs alimentaires restent en difficulté sur les derniers mois d'une campagne céréalière 2016/2017 décevante.

Les trafics de vracs chimiques et alimentaires (+8%) bénéficient de la reprise des exportations de soude du chimiste Kem One après son grand arrêt quinquennal. On note également un rattrapage sur les importations d’huiles végétales dans les bassins de Marseille (17 kt).

Après 6 mois d’exercice, la filière des hydrocarbures est en recul (-3%). Comme attendu, la reconversion de la raffinerie de La Mède et le grand arrêt pour maintenance de la raffinerie Esso au cours du 1er trimestre ont entrainé une baisse importante des imports de brut (-13%). Néanmoins, la filière est partiellement soutenue par la progression des imports de raffinés (+14%), le bond des imports de GPL (+11%) et la stabilité du GNL.

Avant le démarrage de la saison estivale, l’activité Passagers (+1%) bénéficie de la hausse des lignes régulières vers l’Algérie (+20%) et vers la Corse (+8%). Les croisières confortent leur position à fin juin avec, en fait notable, la première escale du nouveau navire de MSC, le Meraviglia, qui accueille à lui seul 5500 passagers en moyenne et s’arrête chaque semaine à Marseille, avec des embarquements et débarquements de croisiéristes français.

 

Port de Marseille