Divers

Fil info

Marseille : Les locaux de SOS Méditerranée envahis par un groupe identitaire

Divers

Vendredi 5 octobre, des militants d’extrême droite ont mené une action contre les locaux de SOS Méditerranée à Marseille, au motif selon eux que l’ONG est « complice » du trafic de migrants qui tente de gagner l’Europe depuis la Libye. « Entre 20 et 25 individus ont fait violemment irruption aux alentours de 14h10 dans les bureaux de SOS Méditerranée en plein centre-ville de Marseille, molestant certains des membres du personnel présent qui se trouvaient sur leur passage et empêchant par la force plusieurs autres de quitter les lieux. Les forces de l'ordre, immédiatement contactées, se sont rapidement rendues sur place, ont évacué et arrêté les intrus et prêté assistance au personnel sous le choc », explique SOS Méditerranée, qui condamne fermement cette action et va poursuivre en justice leurs auteurs. Vingt-deux personnes ont été interpelées par la police.

Cette attaque est intervenue à la veille de la grande journée de mobilisation initiée par l’association dans 61 villes d’Europe. SOS Méditerranée est actuellement entravée dans son action par le refus de plusieurs pays, dont l’Italie, d’accueillir les personnes secourues au large de la Libye, ainsi que les menaces de dépavillonnement de son navire, l’Aquarius. Elle en appelle donc au soutien de l’opinion publique. Il s’agit, selon l’ONG, de défendre « les valeurs qu'elle porte depuis le début de sa mission en Méditerranée : valeurs d'humanité et de solidarité, du respect de la vie, de la dignité humaine, des droits humains, du droit maritime international ».

Lancée il y a une semaine, une pétition de soutien à l’action de SOS Méditerranée a déjà recueilli plus de 185.000 signatures.