Défense
Marseille : Les salariés de la réparation navale bloquent des accès au port

Actualité

Marseille : Les salariés de la réparation navale bloquent des accès au port

Défense

Mécontente de ne pas avoir de précisions sur le ou les projets de reprise de l'activité de réparation navale lourde, la CGT a organisé hier le blocage de plusieurs accès au port de Marseille. Le syndicat réclame de la part de la préfecture des Bouches-du-Rhône des détails sur les dossiers déposés par les repreneurs éventuels de l'activité d'UNM, ancienne filiale du groupe espagnol Boluda, mise en liquidation judiciaire en mars dernier. Depuis, plusieurs dizaines d'anciens salariés occupent le site.
C'est le mois prochain que le Grand Port Maritime de Marseille doit retenir, ou non, un repreneur pour la réparation navale lourde. Si l'appel d'offres lancé en juin dernier est fructueux, l'activité pourrait reprendre en mars 2010. Dans le cahier des charges fixé par le port de Marseille-Fos, le repreneur éventuel s'engagerait à réaliser un chiffre d'affaires d'au moins 15 millions d'euros, tout en employant un minimum de 60 personnes sur le site des Bassins Est, qui comprend les formes 8 et 9, longues de 350 et 250 mètres.

Port de Marseille