Vie Portuaire
Marseille : Les travaux de la passe nord en phase finale

Actualité

Marseille : Les travaux de la passe nord en phase finale

Vie Portuaire

Destiné à faciliter l’accueil des plus grands paquebots, le chantier d’amélioration des accès aux bassins de Marseille doit s’achever à la fin de l’été. Après la réduction de 50 mètres la digue de Mourepiane en 2015, puis l’arasement l’an dernier de celle de Saumaty, qui boucle la passe nord, la dernière étape du chantier porte sur l’allongement de la digue du large.

Cette extension est réalisée au moyen de deux caissons en béton ((le premier dans l’axe et le second avec un angle de 20° vers l’ouest), structures de 30 mètres de long pour 23 mètres de haut dont la partie basse a été réalisée dans la forme 10 l’an dernier. Une fois construits à mi-hauteur, ils ont été achevés à flot, le long de la digue du large, puis remorqués vers leur emplacement et coulés. Les caissons, maintenant en place, reposent sur un talus sous-marin constitué d’enrochements, qui a été préalablement aménagé en vue de les supporter. Cette base, qui se situe à 18 mètres sous le niveau de la mer, laisse les caissons émerger de 5 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

Le prolongement de la digue du large (© DR)

Le prolongement de la digue du large (© DR)

 

Les caissons en construction en avril 2016 (© DR)

Les caissons en construction en avril 2016 (© DR)

Le chantier de la digue du large le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

Le chantier de la digue du large le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

Le chantier de la digue du large le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

Le chantier de la digue du large le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

 

Un caisson de transition, structure rectangulaire qui fait le lien entre la fin actuelle de la digue du large et les caissons circulaires déjà mis en place, a été posé cette semaine. Un bétonnage à l’intérieur du caisson de transition sera ensuite réalisé afin de le lester et ainsi assurer sa stabilité définitive, indique-t-on au Grand Port Maritime de Marseille. Il restera ensuite à effectuer le remblaiement autour des plateformes de la digue du large avec une carapace en enrochements, ainsi que l’achèvement des travaux par moyens terrestres sur la digue de Saumaty puis la réalisation des superstructures pour les deux digues.

 

Le chantier de la digue de Saumaty le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

Le chantier de la digue de Saumaty le 10 juin (© FABIEN MONTREUIL)

 

Si les conditions météo sont favorables, les travaux, qui ont pris du retard en raison de la liquidation de l’une des entreprises initialement retenues pour ce chantier, devraient s’achever début août.

La passe nord élargie de 50 mètres

D’un coût d’environ 35 millions d’euros, le programme d’amélioration des accès nautiques des bassins phocéens offre deux avantages. D’abord, la réduction de la digue de Mourepiane permet aux grands navires d’éviter sans difficulté devant le terminal croisière. Ensuite, la réduction de la digue de Saumaty, perpendiculaire à la forme 10, permet d’étendre la largeur de la passe nord de 190 à 240 mètres, l’extension de la digue du large maintenant la protection des bassins contre la houle. Grâce à ces aménagements, Marseille sera accessible aux paquebots même lorsque les conditions météorologiques sont difficiles, le Mistral étant auparavant responsable de l’annulation d’environ 10% des escales.

Soutenir l'essor de la croisière

Une sécurisation des escales et des manœuvres qui vise à convaincre définitivement tous les grands armateurs de venir régulièrement à Marseille et, ainsi, amplifier l’essor de l’activité croisière que connait le port français. Ce dernier continue de battre des records et, après avoir accueilli 1.6 million de passagers en 2016, soit une hausse de 9%. 

 

Port de Marseille