Vie Portuaire
Marseille : L’escale inaugurale de l’Harmony of the Seas annulée

Actualité

Marseille : L’escale inaugurale de l’Harmony of the Seas annulée

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Probablement suite aux « exploits » des hooligans sur le Vieux Port, le plus grand paquebot du monde n’a finalement pas fait son escale inaugurale à Marseille hier. La compagnie américaine Royal Caribbean International a décidé d’annuler la première visite de l’Harmony of the Seas (qui doit venir tous les mardis jusqu'en octobre) compte tenu du contexte local. Plus que les mouvements sociaux, c’est la situation sécuritaire qui a apparemment décidé l’armateur à faire l’impasse sur la Cité phocéenne. Il faut dire que les images déplorables des combats de rue intervenus dans le centre-ville entre supporters de football ces derniers jours n’incitent pas à débarquer des milliers de clients et membres d’équipage. Même si Russes et Anglais ont quitté Marseille après la rencontre entre leurs équipes samedi dernier, un autre match se tient aujourd’hui au Vélodrome (Albanie-France) et RCI n’a voulu prendre aucun risque à la veille de cet évènement. Le paquebot géant, en provenance de Palma de Majorque, est donc resté en mer avant de rejoindre directement Civitavecchia, où il est attendu ce matin.

Grèves : peu d’impact sur l’activité du port

Un mauvais coup pour Marseille alors que les voyants étaient au vert pour la venue de l’Harmony of the Seas malgré les mouvements sociaux et la grande journée de mobilisation nationale contre la loi Travail qui se tenait hier. Depuis le début de la contestation, le trafic portuaire phocéen n’est, en effet, que peu perturbé, à l’exception de l’activité pétrolière, les personnels en charge de la connexion des navires chez Fluxel ayant empêché le branchement au terminal. Pour le reste, même si des retards ont été enregistrés ici et là, le trafic fonctionne quasi-normalement, par exemple pour les porte-conteneurs à Fos, où la réorganisation des escales en fonction des périodes de grève permet d’assurer le traitement des boites, explique-t-on sur le port. Pas de souci non plus du côté des ferries et des paquebots, qui réalisent leurs escales normalement. Au final, depuis le début du mouvement, seuls 10 bateaux de commerce ont été perdus par Marseille.

Une situation à souligner car elle constitue une véritable évolution au sein du premier port français, jadis complètement bloqué lorsque survenaient des mouvements sociaux. 

Port de Marseille Croisière - Informations générales