Vie Portuaire
Marseille : A part la croisière, le trafic s'est effondré en janvier

Actualité

Marseille : A part la croisière, le trafic s'est effondré en janvier

Vie Portuaire

- 24% par rapport à la même période de 2008. C'est la chute de trafic enregistrée par le port de Marseille-Fos au mois de janvier. Sur cette période, la place n'a traité que 6.54 millions de tonnes, bien loin de son score de l'an passé. « La crise économique frappe de plein fouet l'activité portuaire. Tous les secteurs marchandises sont impactés, les vracs solides en particulier. Seule l'activité passagers se démarque avec une hausse de 4% », note le Grand Port Maritime de Marseille-Fos.

Les marchandises diverses chutent de 28%

Concernant les marchandises diverses, les bassins de Marseille, qui avaient plutôt bien résisté à la crise en 2008, ont été affectés en janvier par le ralentissement des échanges sur la zone Méditerranée (-24% et - 31% pour les conteneurs). Les conteneurs sur la zone de Fos, orientés sur la zone Asie-USA, sont toujours en baisse, avec une chute de 23% le mois dernier. Le recul de 34% des exportations de marchandises diverses sidérurgiques concourent également aux difficultés du secteur, note le port de Marseille-Fos. En tout, les marchandises diverses ont représenté 990.000 tonnes, soit 28% de moins qu'en janvier 2008.

Les hydrocarbures plombés par les mouvements sociaux

La situation est encore plus mauvaise pour les hydrocarbures avec un recul de 37% des entrées de pétrole brut à destination des raffineries françaises. Pour le port, ce mauvais résultat est tient principalement aux mouvements sociaux de décembre 2008. Le trafic total a atteint 4.68 millions de tonnes, soit 19% de baisse par rapport à janvier 2008. La hausse des entrées de raffinés (+5%) et de GNL (+11%) n'a pas été suffisante pour compenser la contraction gloale des trafics énergétiques.

Les vracs décrochent

Malgré la santé florissante des bio-carburants (+150%), les vracs liquides connaissent un repli de 8% par rapport à janvier 2008, dû au recul de 40% des exportations de soude, principale composante du segment. Cette activité a représenté un trafic de 220.000 tonnes en janvier (-8% par rapport à 2008).
Du côté des vracs solides, le décrochage des importations de vracs sidérurgiques (- 77%) fait plonger ce segment à - 47% (670.000 tonnes) par rapport à janvier 2008. Le port note quand même quelques points positifs : Le charbon à destination de la centrale de Gardanne, progresse de 195%, les exportations de céréales enregistrent une hausse de 53% et sur les bassins de Marseille, les trafics de vracs progressent de 28%...

La croisière poursuit son essor

Alors que Costa, MSC et Louis viennent de recevoir le feu vert européen pour gérer le terminal de Marseille, la disparition progressive du caractère saisonnier des croisières permet d'afficher une hausse exceptionnelle de 166% en janvier. L'activité générée par les paquebots permet de soutenir le trafic passagers, qui connaît une hausse globale de 4% en janvier. Les trafics internationaux de lignes régulières sont dans le vert ce mois-ci tandis que ceux vers la Corse plongent, avec une chute de 38%. En tout, le port a dénombré 68.000 passagers le mois dernier.

Port de Marseille