Vie Portuaire
Marseille : Sur le chantier de remise en état de la forme 10

Reportage

Marseille : Sur le chantier de remise en état de la forme 10

Vie Portuaire

Pour la première fois en une décennie, la plus grande cale sèche de Méditerranée n’est plus en eau. Vidée en novembre dernier, la forme 10 du port de Marseille fait peau neuve en vue de sa remise en service l’année prochaine. Avec ses 465 mètres de long et ses 85 mètres de large, l’infrastructure, construite dans les années 70 pour accueillir les superpétroliers, est impressionnante, c’est le moins que l’on puisse dire.  Utilisée pour la dernière fois en 2001, la forme 10 avait vu son exploitation abandonnée faute de navires suffisamment gros à réparer pour rentabiliser son exploitation. En effet, si le nombre de géants sillonnant les mers n’a fait qu’augmenter ces dernières années, les chantiers étrangers, notamment en Asie et au Moyen-Orient, se sont révélés plus compétitifs pour assurer la maintenance et la réparation des grands bateaux de commerce.

 

 

La forme 10 lorsqu'elle était utilisée (© : PORT DE MARSEILLE-FOS)

La forme 10 lorsqu'elle était utilisée (© : PORT DE MARSEILLE-FOS)

 

La forme 10 était en eau depuis 10 ans (© : PORT DE MARSEILLE-FOS)

La forme 10 était en eau depuis 10 ans (© : PORT DE MARSEILLE-FOS)

 

 

Au coeur d’un grand port de croisière

 

 

Mais Marseille croit à la renaissance de son énorme cale sèche grâce à un marché de niche, celui de la croisière. Cette industrie s’est en effet considérablement développée en Méditerranée et la taille des paquebots ne fait que croître. Un accroissement significatif de la flotte qui commence des problèmes de disponibilité dans les chantiers européens. Une problématique qui s’accentue avec la mise en service de bateaux toujours plus gros et en nombre

Port de Marseille